Publicité

En prolongation , par

22 novembre 2017 - 11:46

Les déboires du Canadien en chiffres

3 Commentaire(s)

C’est loin d’être un secret me direz-vous, mais rien ne va plus pour le Canadien de Montréal. Après une 4e défaite consécutive subie aux mains des Stars de Dallas hier soir, la Sainte-Flanelle se retrouve au 27e rang de toute la Ligue nationale avec une fiche gênante de 8 victoires, 12 défaites et 2 revers en prolongation.

Dire que le 1er quart de la saison du Canadien s’est mal déroulé serait un euphémisme. 
Voici donc en rafale quelques statiques (issues du site Hockey Reference) qui illustrent bien quelques problèmes du CH. Certains clameront que l’on peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, mais force est de constater que le portrait n’est pas joyeux. 

1.  Fiche de l’équipe à domicile : 4-5-2
     Fiche de l’équipe à l’étranger : 2-7-0 

Les insuccès de l’équipe ne se résument pas seulement aux parties sur la route, mais il est néanmoins très difficile pour le CH d’arracher une victoire à l’étranger. Très très difficile. Seuls Winnipeg (en prolongation) et Chicago, au début du mois, ont cédé à la maison devant la troupe de Claude Julien.  

2.  Différentiel de but : -25 

Avec la fiche perdante vient naturellement un différentiel négatif. Cependant, celui du Canadien, -25, est particulièrement élevé (ou bas?). Plus souvent qu’autrement, le Canadien accorde de nombreux buts, mais en marque très peu. C’est l’histoire de plusieurs années : l’attaque est incapable de la mettre dedans! À titre comparatif, seulement Buffalo (-26) et l’Arizona (-28), deux jeunes équipes en reconstruction, font pire. 

3. Pourcentage de buts comptés : 6 % 

Parlant de buts comptés, le Canadien se trouve au 28e rang de la LNH avec un maigre 52, comparativement aux 80 du Lightning et des Maple Leafs. Les Glorieux un d’ailleurs aussi un très petit pourcentage de réussite avec 6 %. C’est donc dire qu’ils marquent environ 6 buts à tous les 100 lancers. C’est la pire performance de toute la Ligue. Notons que cette statistique n’inclut pas les lancers bloqués et manqués.

4. Nombre de lancers : 799 

On ne peut toutefois pas reprocher au Canadien de ne pas essayer. Croyez-le ou non, mais Montréal est au sommet de la LNH pour les tirs au but (799), tout juste devant Pittsburgh et Saint-Louis. Parle-t-on d’un peu de malchance ou de tirs de mauvaise qualité? Je vous laisse répondre à cette question. 

5. Unités spéciales : ouch! 

Ils ne sont peut-être pas les pires, mais les unités spéciales du Canadien éprouvent elles aussi toutes sortes de problèmes. La formation montréalaise occupe le 25e rang (elle était 28e avant le match à Dallas) pour le pourcentage en infériorité numérique (76,71 %) et la 27e position pour le pourcentage de réussite en supériorité numérique (faible 15,38 %). Nul besoin d’en ajouter…  

** Chances de faire les séries éliminatoires

Selon plusieurs sites compilant les statistiques de la Ligue nationale de hockey, les chances de voir le Canadien de Montréal participer à la danse du printemps sont très faibles, cette année. Plusieurs l’estiment d’ailleurs à un peu plus de 3 %, au plus grand dam des partisans. 

Habituellement, les équipes qui ne figurent pas dans le portrait des séries éliminatoires à la fête de Thanksgiving (É.-U.) se retrouvent en vacance rapidement au printemps. L’analyste respecté Gord Miller, de TSN, a toutefois rappelé récemment que quatre équipes qui ne faisaient pas partie du top 8 de leur conférence à cette date-ci l’an dernier se sont quand même faufilées jusqu’en séries. Ils étaient même trois l’année précédente. 

À vous, chers partisans inconditionnels, tout n’est peut-être pas perdu.

>> Que pensez-vous du 1er quart de la saison du Canadien? Qu’est-ce qui vous inquiète? 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

3 réaction(s)
  • Le Canadien n'a pas d'âme. Ça ne leur fait rien de perdre. Imaginons Maurice ou Henri Richard dans leur vestiaire, ou Guy Lafleur, ou Jean Béliveau... Mais aujourd'hui, il semble qu'on accepte la défaite aussi bien que la victoire.
    Richard - 2017-11-22 20:22
  • Je pense aussi que toute l’équipe s’en fout complètement, car ils savent que même s’ils se rendaient en séries, ils n’iraient pas très loin. Je ne veux pas être pessimiste, mais quand les séries seront hors de portée –ce qui arrivera bientôt- ça va être encore pire. Ça ne doit pas aider de savoir qu’il y a encore plus de 8 millions sur la masse salariale et que Bergevin ne fait rien pour les aider.
    Partisan déçu - 2017-11-23 13:25
  • C'est peut-être l'année pour reconstruire. 8 M$ pour un joueur autonome le 1er juillet prochain. Un bon choix au repêchage en juin prochain. Laisser les jeunes joueurs progresser dans la ligue Nationale. Remplacer Marc Bergevin, il a échoué. Ça vaut possiblement la peine de trouver la saison longue cette année. Un optimiste pour l'avenir.
    Mario - 2017-11-24 09:15