Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

11 octobre 2017 - 11:32

Le turban

«Regarde le turban!» Le turban c’est Jagmeet Singh, nouveau chef du NPD, dont la présence au lac Saint-Jean ne passe pas inaperçue et fait ressortir chez certains quelques vieux squelettes idéologiques du placard. Naïvement, je croyais que l’Halloween était le 31 octobre… L’ignorance est un terreau fertile pour la xénophobie et le racisme.

J’ai lu l’article de LaPresse.ca avec une certaine incrédulité… et un peu de gêne. Pour paraphraser Justin Trudeau, je vous dirais que c’est parce que nous sommes en 2017 là ! Je n’aime pas mon Québécois moyen quand il se fait petit, petit et peureux des autres.

Le texte fait écho à cette peur. On donne ici la parole à ces gens pour qui l'étranger est... étrange. Ce qu'on ne connait pas inquiète et c'est magnifiquement illustré dans le cas présent.

La journaliste Mylène Crête de la Presse Canadienne cite un certain Gilles Émond, un commerçant à la retraite. Vous savez, le vote pure laine, eh bien elle l'a trouvé.

«Il n'aura jamais mon vote de sa vie avec un turban sur la tête, a-t-il dit. (...) C'est trop apparent. Nous autres au Lac-Saint-Jean, on est du monde assez catholique, puis il arrive avec une autre religion. Pour moi, c'est assez difficile à accepter.»

Assez catholique ? Catholique de quoi chose ? «Aimez-vous les uns les autres», mais seulement s’ils sont blancs et cathos ? Ça ne s’applique pas «aux autres» le aimez-vous ? À quand le retour des pancartes «Saguenay ville blanche» ?

Heureusement, tout n'est pas triste.

C’est par les mots d’un sexagénaire, Raynald Lemieux, que me vient la bouffée d’air de ce texte.

Raynald Lemieux, 75 ans, qui était jusqu'à tout récemment propriétaire d'un concessionnaire automobile, avoue qu'auparavant il aurait eu des réticences à voter pour un parti représenté par un chef de confession sikhe.

«On a de la difficulté avec les sociétés ethniques, un petit peu quand même, a-t-il admis. (...) Lui, il va nous aider à régler ce problème-là.»

Le retraité est spontanément sorti de sa voiture pour aller saluer Jagmeet Singh lorsqu'il l'a aperçu au centre-ville.

«Je viens de jaser avec et c'est un gars qui a l'air super sympathique, dynamique et c'est ça que ça nous prend», a-t-il continué en soulignant le fait que le chef néo-démocrate se porte à la défense du français.»

Il n’y a pas de mal à être interpelé par le port de signes religieux, encore plus lorsqu’il s’agit d’une personne qui aspire à diriger notre pays. Mais les mots utilisés par certains (trop nombreux) trahissent un vieux relent de xénophobie, de racisme aussi.

L'exemple donné provient du lac Saint-Jean, une région, mais je ne vise pas une population en particulier. Alors posons nous la question, si Jagmeet Singh était candidat à la mairie de notre municipalité, vous en diriez quoi ? Et en quels termes ?

  >> Le texte complet de Mylène Crête ici : http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201710/10/01-5139466-jagmeet-singh-une-figure-polarisante-au-lac-saint-jean.php

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: