Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

15 septembre 2017 - 16:42

La relève

Cette semaine, les élèves du programme Arts, lettres et communication, option médias de La Pocatière étaient de passage dans nos locaux. Combien deviendront journalistes, un, peut-être deux ?

À ces jeunes intéressés par les médias, je leur ai donc parlé du métier… en fait, non. Je leur ai parlé de passion, de détermination et de travail, trois valeurs que je place au-dessus du talent. Vous me direz que ça s’applique à tous les métiers et vous n’avez pas tort, mais c’est encore plus vrai en journalisme.

Le journalisme est un métier exigeant, difficile, mais gratifiant. C’est aussi un métier en plein changement en pleine mouvance, où être multitâches n’est plus un atout, mais une exigence. On ne pratique plus le journalisme comme on le faisait il y a à peine 10 ans. Alors, imaginez dans 15 ans !

Cet été, nous avons accueilli dans nos murs la stagiaire Geneviève Desjardins. Je prends plaisir à m'entourer de cette relève. Ils sont brillants, allumés, peut-être suis-je sous le charme des milléniaux à qui je m'identifie plus qu'à ma propre génération de vieux «X» frustrés (surreprésentés dans la trash-radio). Geneviève est promise à un brillant avenir. Vraiment. Vive d’esprit, intelligente, talentueuse, travaillante, retenez bien son nom.

Il y a quelques années, c’est Andréanne Lebel qui avait attiré mon attention alors que je rencontrais une classe de l’enseignant Benoit Dumais du Cégep de Rivière-du-Loup. Elle incarnait les trois valeurs que je vous ai identifiées plus haut. Après trois étés passés chez Info Dimanche, nous l’avons engagée dès la fin de son bac. Elle incarnait cet esprit de relève. La relève d’aujourd’hui, celle de demain. Mais la relève d’après-demain ? Celle qui débute le secondaire et qui n'a qu'une vague idée de ce qu'elle souhaite de l'avenir. Le journalisme, c'est encore cool ?

La relève.

Puis hier, je tombe sur une publication Facebook, un article du journal étudiant de l’ESDRL, l’Inné-dit. Je porte une plus grande attention de l’actualité de l’École secondaire depuis que «l’héritière» y a débuté cet automne son secondaire 1 au programme international.

Des fois, la pomme ne tombe pas loin de l’arbre.

-> https://journalesrdl.wixsite.com/innedit2016/single-post/2017/09/12/%C3%87a-bouge-%C3%A0-l%E2%80%99%C3%A9cole

Papa est fier ? Et comment ! Ma fille est journaliste !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: