Publicité

Dans l'objectif de François Drouin

27 février 2015 - 10:22

Réflexion…

3 Commentaire(s)

En avril 2014, le politicien/médecin, le Dr Yves Bolduc, délaisse la médecine au profit d’un nouveau ministère alors que le premier ministre lui confie l’Éducation.  Le bon Dr Bolduc touche néanmoins 215 000 $ pour avoir pris en charge des patients pendant quelques mois alors qu'il était député dans l'opposition. 1 500 patients qui du coup se sont retrouvés orphelins. Sous la pression populaire et le malaise de ses propres troupes, il remboursera 58 000 $, dont 27 000 $ à la RAMQ. Il lui reste donc près de 188 000 $. Quand même !

S’en suit une série tragi-comique de gaffes et maladresses plongeant le PLQ plus souvent qu'autrement dans l'embarras. Sentant qu’il n’a plus l’appui du PM, Yves Bolduc a démissionné jeudi. Cette fois, il touchera une prime de 155 000 $ qu'il entend conserver.

Pathétique.

Si vous, moi, votre voisin quittons notre emploi, nous ne serons pas admissibles à l’Assurance-emploi.

C'est ça l'austérité. Calv...ince!

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

3 réaction(s)
  • Après cela , on s'étonne que les gens soient cyniques envers la politique et les politiciens
    Pierre - 2015-03-01 07:13
  • D'où, l'expression, faite ce que je dis, mais ne faite pas ce que je fait. Au privé, si tu n'est pas compétent, on te fou à la porte c'est tout, au public on te donne une prime de départ, pour que tu puisses recommencer à faire la même chose ailleurs, pour avoir bien sur, ta prime de départ.
    Luc Chouinard - 2015-03-01 10:11
  • Je crois que l'article est pour le Dr Yves Bolduc. l'autre Dr Bolduc, est relié à un autre histoire.
    Marty - 2015-03-05 22:01