Publicité
14 avril 2018 - 20:26 | Mis à jour : 15 avril 2018 - 00:53

Les 3L l'emportent 3 à 2 contre les Marquis de Jonquière

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les 3L de Rivière-du-Loup ont remporté le match qui est opposait aux Marquis de Jonquière le 14 avril au Centre Premier Tech par la marque de 3 à 2 en prolongation devant plus de 2 700 spectateurs. C'est un Kéven Veilleux émotif qui a à la fois créé l'égalité et compté le but gagnant. La série est maintenant 3 à 1 pour les 3L.

«J'ai reçu une rondelle libre dans l'enclave. D'habitude j'essaie de faire une passe mais j'avais une idée en tête, c'était de la porter au filet et ç'a rentré (...) À quelques reprises ce soir je me suis laissé emporter. J'ai de bons coéquipiers qui me ramènent sur terre (...) En séries, ce sont des matchs émotifs», explique Veilleux.

Les Marquis de Jonquière ont prouvé qu'ils allaient être un adversaire coriace pour les 3L, avec un gain à domicile de 3 à 2 le 13 avril. «Ils perdaient 2 à 0 en série et ils ne nous ont laissé aucune chance chez eux. On a pas touché à la rondelle de la partie. C'est sur jeudi qu'ils vont être prêts et il faut être prêts nous aussi», a exprimé l'entraineur des 3L, Simon Turcot. 

Les spectateurs ont certainement eu droit à du jeu physique, les deux équipes se sont laissé bien peu d'espace pour manoeuvrer de part et d'autre. Jean-Philip Chabot (3L), Gabryel Paquin-Boudreau (Marquis), Jonathan Paiement (Marquis) et Kéven Veilleux (3L) ont touché le fond du filet. Les visiteurs ont dirigé 21 lancers vers le but, contre 38 pour les Louperivois. 

RÉACTION DES MARQUIS

De son côté, l'entraineur des Marquis de Jonquière, Benoit Gratton, estime que ses joueurs ont trop de caractère et de fierté pour abandonner. «J'étais content de notre début de match, en 2e période on est tombés dans une zone de confort et Rivière-du-Loup sont sortis un peu plus forts. Lors de leur avantages numériques ils prennent beaucoup de momentum. En 3e période on était dans un mode un peu plus défensif et passif. En prolongation, ça peut aller d'un côté comme de l'autre.» Il souhaite se servir de son expérience contre Sorel-Tracy il y a deux ans pour tenter d'étirer cette série jusqu'au 7e match et cette fois remporter la victoire. 

L'EFFET VILLEMAIRE

Même s'il est suspendu, Maxime Villemaire a assisté au match dans les gradins et s'est assuré de faire sentir sa présence au gardien Cédrick Desjardins de l'autre côté de la baie vitrée. Il se trouvait d'ailleurs près d'un groupe à l'extrémité de la patinoire qui tenait un carton jaune affichant «Cédric (sic) Desjardins ''go out''». Villemaire s'est d'ailleurs précipité vers ses coéquipiers pour manifester sa joie à la fin du match en prenant bien soin de ne pas mettre les pieds sur la glace. 

Plusieurs ont questionné la décision de suspendre Villemaire pour deux matchs en séries pour un geste qu'il avait posé envers le gardien de Jonquière. Les échanges en étaient venus aux poings entre les deux joueurs. Les 3L de Rivière-du-Loup mènent maintenant la série 3-1.

Le prochain match de cette série aura lieu le 19 avril au Palais des sports de Jonquière à 20 h. Les 3L pourraient disputer une partie à Rivière-du-Loup, si nécessaire, le 20 avril au Centre Premier Tech à 20 h. 

 

Publicité

Commentez cet article