Publicité
14 avril 2017 - 06:49

Quatre records canadiens pour un athlète originaire de Rivière-Bleue

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Vincent Huard Pelletier n’a manqué sa chance de performer, au début avril, lors d’une compétition de dynamophilie organisée à Thetford Mines. Le jeune homme originaire de Rivière-Bleue a fracassé quatre records canadiens dans sa catégorie.

C’est ainsi un début fort prometteur pour cet athlète de 24 ans qui en était à sa toute première expérience du genre. Cette compétition était organisée par la Canadian Powerlifting Association (CPA) dont il fait partie.

«Je suis fier de ce que j’ai accompli, mais je sais que je suis capable de faire encore mieux. C’est tout de même encourageant et je compte bâtir là-dessus pour poursuivre mon entrainement», a-t-il partagé à Info Dimanche.

De plus en plus populaire en Amérique du Nord, la dynamophilie est un sport de force où les participants ont trois mouvements à effectuer avec la charge la plus lourde possible : le squat, le développé couché (bench press) et le soulevé de terre.

Vincent Huard Pelletier a ainsi réussi à obtenir les records canadiens dans sa catégorie avec des levés de 320 livres au squat, 220 livres au développé couché et 415 livres au soulevé de terre pour un total de 945 livres (4e record). Le plus impressionnant est qu’il fait lui-même osciller la balance à seulement 132 livres de poids corporel.

«C’est évident que faire partie de cette catégorie a demandé beaucoup d’effort dans les dernières semaines (…) Nous ne sommes pas très nombreux à compétitionner à ce poids, alors mes objectifs sont établis beaucoup plus en rapport aux résultats et aux records qu’aux athlètes que je croise», a-t-il expliqué.

M. Huard Pelletier pratique la dynamophilie depuis environ un an et demi. Il peut s’entrainer jusqu’à 5 fois par semaine (en plus d’une séance de mobilité) afin d’être prêt pour les compétitions. Il fréquente le gymnase Lemieux Sport Performance de Trois-Rivières.

«L’une de mes faiblesses est le squat, mais l’épreuve s’est super bien déroulée à la compétition. C’est motivant, on va continuer de travailler fort.»

DÉPASSEMENT

Détenteur d’un baccalauréat en kinésiologie et d’une technique en nutrition, Vincent Huard Pelletier est actuellement candidat à la Maîtrise en sciences de l’activité physique à l’Université de Québec à Trois-Rivières (UQTR). Le sport a ainsi toujours fait partie de sa vie.

«La dynamophilie m’intéresse en particulier puisque ça me permet de me dépasser. Ce sport me donne des objectifs quantifiables», a souligné l’athlète.

Cette année, Vincent Huard Pelletier a deux autres compétitions au programme. Le 13 mai prochain, il participera aux Championnats internationaux Can-Am de l’American Powerlifting Association. En côtoyant des athlètes de l’Europe, du Canada et des États-Unis, il souhaite en profiter pour se familiariser avec les compétitions de haut niveau.  

 

Publicité

Commentez cet article