Publicité
31 décembre 2016 - 06:36

Championnat du monde Atome de Rivière-du-Loup

La Slovaquie remporte les grands honneurs

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Plus de 60 joueurs de hockey, répartis dans 10 équipes représentant chacun un pays, ont participé à l’édition louperivoise du Championnat du monde Atome, les 20 et 22 décembre. La finale a été remportée par la formation de la Slovaquie.

Alors que le Canada accueille cette année le Championnat du monde junior, Hockey Québec a invité ses différentes structures à organiser gratuitement cet évènement où le plaisir était l’objectif premier. À Rivière-du-Loup, tout a été préparé par la Structure intégrée des Albatros du Collège Notre-Dame avec la collaboration d’Hockey Rivière-du-Loup.

Les dix équipes, dans lesquelles l’on retrouvait des joueurs Atome BB, A, B et C, de même que certains joueurs MAGH, se sont ainsi affrontées dans une formule 3 contre 3 sur des demies-patinoires. Elles étaient identifiées par un gilet de l’International Ice Hockey Federation (IIHF) à la couleur de leur pays. Un cadeau de Hockey Québec que les joueurs ont gardé en souvenir après le tournoi.

En finale, c’est la Slovaquie qui a remporté l’or devant la Suède. Cette équipe, formée d’Antoine Dumont, Thomas-William Pelletier, Emy D’amours, Alexy Massé, Vincent Boucher, Charles-Xavier Pelletier et Charles Levasseur, n’a d’ailleurs pas perdu une partie du tournoi.

De l’autre côté, la Suède était représentée par Charles Grandmaison, Sammy Bernier, Jacob Garand, Rémi Beaulieu, Mathias Bossé, Alex Paradis et Adam Thériault.

«Dans le hockey mineur, ce n’est jamais facile, mais cette activité a été une belle réussite. Les parents étaient dans les estrades et il y avait une belle ambiance (…) Certains jeunes s’identifiaient même à des joueurs présents au Championnat junior actuellement. Je crois que tout le monde a eu du plaisir», a témoigné Guillaume Vallée de la Structure intégrée des Albatros.

M. Vallée a également tenu à souligner l’implication de Christian Caron, directeur de la Structure intégrée, Louis-Philippe Rosa, entraineur-chef du Midget Espoir, ainsi que celle des joueurs qui sont venus donner un coup de main durant les deux soirées de matchs.

 

Publicité

Commentez cet article