Publicité
9 octobre 2016 - 17:57 | Mis à jour : 10 octobre 2016 - 11:17

Fay Chabot brille aux Gants Dorés

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Mission accomplie pour la boxeuse originaire du Témiscouata, Fay Chabot. À sa première expérience dans la catégorie junior, l’athlète de 16 ans a remporté les deux duels auxquels elle a pris part dans le cadre des championnats provinciaux des Gants Dorés, organisés à Lévis ce week-end. Un exploit qui illustre une fois de plus tout le potentiel de la jeune femme.

Samedi, Fay a ainsi brisé la glace en vainquant Brenda Delisle, une boxeuse de Thetford Mines tout près de la catégorie sénior, par décision unanime. Une victoire qui lui a fait gagner en confiance et  qui lui a également prouvé qu’elle avait pris la bonne décision en décidant de boxer dans la catégorie junior et chez les 60 kilos.

«J’étais un peu stressée dans ce premier combat et je n’ai pas bien géré mon énergie. Malgré tout, je voulais vraiment boxer et je suis très satisfaite de ma performance. C’était un bon test pour la finale», a déclaré, humblement, l'un des joyaux de l'École de boxe olympique de Rivière-du-Loup.

Cette grande finale, elle l’a ensuite remportée contre la Montréalaise Katiushka Vasquez Soto, détentrice du titre de championne de monde chez les 60 kilos, rien de moins. Nullement intimidée, Fay a aussi eu gain de cause par décision unanime au terme des 4 rounds de deux minutes.

«On se connaissait déjà, puisque je l’avais battu à deux reprises chez les juvéniles. Elle s’est améliorée, mais moi aussi, alors je savais que c’était possible de gagner de nouveau», a-t-elle ajouté, acquiesçant l’idée que c’est peut-être elle qui a cette fois rendue nerveuse son adversaire. 

«Elle a vraiment offert toute une performance, peut-être celle de sa vie. Elle a été combative, n’a pas laissé son adversaire réfléchir et a exécuté parfaitement la stratégie. C’est un de ces combats où l’on donne une note de 100 %», a de son côté illustré son entraineur, Mathieu Lavoie-Dion.

En plus de sa victoire en grande finale, Fay a également reçu le trophée de la meilleure boxeuse féminine du tournoi. Comme quoi, la jeune femme a un très bel avenir devant elle dans cette nouvelle catégorie.

«Fay a de bonnes capacités et une bonne technique, mais elle est incroyablement forte mentalement. C’est une grande qualité. Cette belle victoire, c’est un pas de plus vers une confiance inébranlable.»

Fière du chemin parcouru, Fay Chabot retournera maintenant à l’entrainement en vue des prochaines sélections nationales. L’objectif étant évidemment de participer au prochain championnat canadien et d’y briller comme elle seule sait si bien le faire. 

 

Publicité

Commentez cet article