Publicité
18 mai 2016 - 06:46

La Course : un accomplissement de groupe

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Bien que la pluie s’est mise de la partie cette fin de semaine sur le trajet entre Montréal et Québec, elle n’a pas ralenti les ardeurs des 40 étudiants de l’École secondaire de Rivière-du-Loup qui participaient à La Course, une épreuve à relais du Grand Défi Pierre Lavoie. 

Ainsi, après avoir participé à une course de nuit à Montréal le 13 mai, les jeunes et leurs six accompagnateurs ont attaqué ensemble les 270 kilomètres qui séparent Québec et Montréal, les 14 et 15 mai. Sur 30 heures sans arrêt, les jeunes ont couru entre 20 et 25 kilomètres par des intervalles d’un ou deux kilomètres. Plus de 130 écoles à travers la province participaient à ce grand rassemblement.   

« Tout s’est vraiment très bien passé, et ce même si les élèves ont couru plus de 200 km sous la pluie. Ils étaient bien préparés. Personne n’a refusé de courir, tous ont participé avec le sourire », a souligné lundi, Sébastien Mercier, directeur adjoint à l’école et l’un des accompagnateurs des élèves jusqu’à la ligne d’arrivée.

Dimanche, enfin arrivés en sol québécois, les milliers de jeunes Québécois, fatigués, ont été revigorés par la foule qui les a acclamés en héros. Après beaucoup d’efforts, ils pouvaient enfin dire mission accomplie. 

« Certains jeunes ont été envahis par l’émotion. C’est certain qu’ils étaient fatigués, la nuit a été courte, mais ils étaient tous vraiment fiers de ce qu’ils avaient accompli. Il y a quelques mois à peine, certains jeunes n’avaient jamais couru. C’est une belle réussite », a-t-il ajouté.  

ENTRAINEMENTS 

Dès janvier, une centaine de jeunes étudiants ont montré de l’intérêt à participer à cet évènement. Chaque semaine, ils se rassemblaient deux midis par semaine au Stade Premier Tech pour s’entrainer avec le professeur d’éducation physique Stéphane Perreault, lui aussi accompagnateur. Au final, 40 ont obtenu leur siège dans l’autobus. 

«L’idée première est de faire bouger des jeunes qui sont parfois plus sédentaires. Nous sommes très fiers et impressionnés de la participation que nous avons eue », a indiqué M. Mercier. 
L’acitivté a connu un tel succès qu’il sera certainement de retour l’an prochain à l’École secondaire de Rivière-du-Loup. Seul un imprévu pourrait venir changer les plans, confirme le directeur adjoint. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo!

    Simone - 2016-05-19 00:34