Publicité
15 mai 2016 - 07:06

36e Motocross intérieur Coors Light

Karl Normand devra se méfier de Tremblay et des Américains

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le favori local Karl Normand devra se méfier à nouveau du vainqueur de l’an dernier, Tim Tremblay, et de certains coureurs américains de haut niveau lors du 36e Motocross intérieur Coors Light de Rivière-du-Loup.

Cet évènement sportif sera présenté le 21 mai à compter de 19 h 30 au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup. «Il est le plus vieil arénacross au monde, mais cette année il est devenu le plus ancien en motocross au Canada, toutes catégories. Nous avons dépassé celui du Stade olympique de Montréal qui n’existe plus depuis trois ans», a souligné le promoteur Paul Thibault.

En 2010, Paul Thibault avait mentionné que cette édition était la dernière qu’il organisait. «Je ne l’ai plus dit depuis. Je ne peux pas arrêter alors que l’aréna est plein (3 500 spectateurs), c’est de la folie. De plus, les commanditaires et le public répondent de belle façon», a-t-il précisé.

CINQ NATIONS REPRÉSENTÉES

L’édition 2016 nous permettra de voir sur la piste des coureurs de cinq nations différentes, dont 24 dans la catégorie Pro. Il y aura deux Français, Laurent Dohr et Dimitri Rolando, un Suédois, Niclas Hallafors, un Italien, Senad Hasanic, des Canadiens dont Karl Normand de Rivière-du-Loup et Tim Tremblay du Lac-Saint-Jean (gagnant en 2015) et des Américains de fort calibre : Sawn Rice de l’Ohio, Grant Ransdell de la Georgie et Logan Karnow de l’Ohio. Ces trois derniers coureurs font partie de l’équipe PRMX Racing de même que Dave Blanchet du Québec.

«Ransdell et Karnow seront deux coureurs américains qu’il faudra surveiller de près, de même que Tim Tremblay et Karl Normand. Quant aux Européens, ils ne sont pas dans les favoris», a souligné le promoteur. «Karl Normand a été le champion du Québec l’an dernier en arénacross, il a connu une excellente saison», a rappelé Paul Thibault. Concernant Tim Tremblay, il a précisé que le Québécois était le vice-champion de snowcross au monde. Son talent de coureur est également très remarqué en motocross même s’il pratique ce sport surtout pour se maintenir en forme.

UN ÉVÈNEMENT SPECTACLE

Bien sûr, les amateurs de motocross y trouveront assurément leur compte grâce notamment à des coureurs aguerris et une piste très spectaculaire. Mais le Motocross intérieur Coors Light c’est également un spectacle de lumières. «Cette année, il y aura des feux d’artifice tout au long de la soirée, pas juste à la fin. Nous aurons aussi des jeux de couleurs très impressionnants. Nous allons nous démarquer des autres évènements du genre et nous semons pour le futur», a souligné le promoteur.

«Je suis allé au Gillette Stadium, le stade des Patriotes de la Nouvelle-Angleterre à Boston pour la première édition d’un motocross, j’y ai réalisé l’importance qu’à Rivière-du-Loup nous ne faisons pas juste du motocross, nous proposons un spectacle», a-t-il conclu.

 

Publicité