Publicité
21 avril 2016 - 13:04

Gabriel Dumont veut avoir l’heure juste

Pierre-Luc Chenel

Par Pierre-Luc Chenel, journaliste

Twitter Pierre-Luc Chenel
Toutes les réactions 3

Dégelis - Pas moins de 45 joueurs ont porté l’uniforme des Canadiens de Montréal cette saison. Pourtant, Gabriel Dumont ne fait pas partie du lot. 

Le natif de Dégelis a vu plusieurs attaquants recevoir l’appel du grand club afin de remplacer des joueurs blessés et jouer quelques parties dans la Ligue nationale de hockey (LNH). En fait, Nikita Scherbak et lui sont les grands oubliés. Une situation qui a déçu le capitaine, jouant toute la saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec les IceCaps de St. John’s. « C’était quelque chose hors de mon contrôle et j’ai essayé d’avoir des bonnes performances toute l’année et d’avoir la chance de jouer des matchs dans la LNH. Je suis content de ce que j’ai contrôlé, a déclaré le numéro 40, qui s’est davantage concentré sur sa saison avec la filiale qu’à Montréal. Je voulais être la meilleure version de moi-même.»

«J’étais content pour mes coéquipiers qui étaient rappelés, ça démontrait beaucoup de choses, a continué Gabriel Dumont. Pour moi, ça garde toujours l’espoir de voir ces gars qui ont joué 25 matchs dans la LNH en sachant que mon jeu est au moins aussi bon que le leur. Ça me donnait de l’espoir et je suis content de mon jeu sur la patinoire. J’ai contrôlé ce que je pouvais contrôler. »

Le contrat du centre de 25 ans prend fin le 30 juin prochain. Choix de 5e ronde de l’organisation en 2009, Gabriel Dumont ne semble plus être dans les plans de l’équipe. Il s’agit de la première fois depuis sa saison recrue que l’attaquant de 5’10’’ ne joue pas quelques parties dans la LNH.

«N’ayant pas été rappelé cette année, c’est difficile de voir un autre message que ça, a déclaré celui qui a joué 18 parties en carrière avec les Canadiens. Je vais avoir ma réunion de fin de saison et je ne sais pas si Marc Bergevin va être là. Je vais demander l’heure juste et voir ce qui en est.»

L’équipe déjà éliminée

Gabriel Dumont vivra une autre saison sans participer aux séries éliminatoires. Pour une 5e saison de suite, le club-école des Canadiens de Montréal n’a pu se qualifier pour la danse printanière.

Comme le grand club, les IceCaps ont vu 51 joueurs différents dans l’équipe. « C’est un peu à l’image de la saison du Canadien. Malheureusement, dans la LAH, le but ultime est d’avoir des joueurs dans la LNH. D’un côté, c’est bon parce que beaucoup de nos joueurs ont eu la chance d’y jouer, mais d’un autre côté, ce fut difficile, a admis Dumont, dont l’équipe a pu compter sur un alignement complet avec l’élimination des Canadiens. En fin de semaine dernière, quand nos joueurs sont arrivés de Montréal, on a pu voir comment cette équipe aurait pu être en vrai.
Ça fait un peu mal.»

Du côté des statistiques, l’ancien des Voltigeurs de Drummondville a connu sa meilleure saison offensive. En 71 rencontres, il a obtenu 49 points, le 3e plus haut total de l’équipe. « Année après année, j’ai continué à m’améliorer offensivement, a dit l’ancien de l’Albatros. Je me suis trouvé un style qui me convient pour avoir du succès offensivement. Je veux continuer sur cette vague.»

La saison 2015-2016 a été la première du club-école à Terre-Neuve. Malgré que l’équipe ne se soit pas rendue en séries éliminatoires avec un dossier de 32 victoires, 33 défaites et 11 défaites en surtemps, Gabriel Dumont soutient que les partisans étaient toujours derrière l’équipe. « On a toujours 5000 personnes dans les estrades. Quand on marche dans les rues, on voit souvent des gens avec des casquettes et qui nous saluent. C’est plus facile de se motiver », a-t-il avoué, mentionnant cependant que les longs voyages furent difficiles.

Pour la prochaine saison, Gabriel Dumont étudiera attentivement les offres qu’il aura devant lui. Pour lui, tant et aussi longtemps qu’il continuera de s’améliorer, de performer, d’être utile à son équipe et de s’amuser, il ne se voit pas accrocher ses patins.

 

Publicité