Publicité
28 août 2013 - 18:06

La LNAH veut diminuer l'accrochage et l'obstruction

Rivière-du-Loup - Afin d’offrir du hockey encore plus rapide et plus intense, la LNAH intensifiera sa lutte contre l’accrochage, l’obstruction, les coups de bâtons et les mises en échecs dangereuses sur ses patinoires l’hiver prochain.

« L’idée de rehausser le spectacle en améliorant les standards d’arbitrage notamment en regard de ces infractions a été entériné unanimement par les gouverneurs, le 19 août, à Trois-Rivières, a indiqué le commissaire de la LNAH, Michel Godin. La volonté de changement est claire pour tous. Les partisans le demandent, les joueurs aussi. Il est question de constance et de rigueur autant en saison qu’en séries éliminatoires. En prenant cette décision, les gouverneurs ont été à leur écoute afin d’améliorer le produit offert dans les huit amphithéâtres du circuit. »

Cette décision découle des recommandations du Comité sur l’arbitrage qui avait été formé suite à la dernière assemblée générale annuelle de la Ligue tenue en mai dernier à Saint-Georges. Des joueurs, entraineurs, dirigeants, officiels ont siégé sur ce comité encadré par le vice-président hockey, Michel Dorais, et le chef des arbitres, Jim Chandik. Parmi les autres changements apportés et entérinés par les autorités de la Ligue, notons que la zone restreinte de jeu pour les gardiens derrière leur filet a été abolie. La LNAH a emboîté le pas à ce qui s’est fait dans plusieurs ligues au cours des derniers mois.

Le vice-président hockey Michel Dorais abonde dans le même sens que le commissaire. « Il fallait amener la ligue à un autre niveau alliant vitesse et rapidité d’exécution. Maintenant, il faut que tous les acteurs concernés, dirigeants, joueurs et officiels travaillent ensemble dans ce sens afin d’atteindre cet objectif. »

Christian Deschênes, un des propriétaires des Éperviers de Sorel-Tracy, a lui aussi une opinion bien tranché sur le sujet. « Je crois que la ligue démontre qu’elle est en constante évolution. Les changements au niveau des règles en sont la preuve. C’est d’ailleurs de cette façon que les équipes réussissent à attirer des joueurs de grand talent comme Bruno St-Jacques, Michel Ouellet et le dernier arrivé, Stéphane Roy. »

Interrogé à ce sujet, le directeur-gérant et entraineur chef du Marquis de Jonquière, Dean Lygitsakos n’avait que des bons mots sur cette orientation. « On se devait de répondre aux attentes que nos fans et joueurs fondaient en nous. Nous sommes tenus à des standards d'excellence et l'arbitrage ne fait pas exception. On verra du jeu plus rapide, une hausse des contacts tout en ne changeant en rien l'aspect robustesse qui caractérise notre produit. »

Le meneur de tous les temps pour les points en carrière, Mathieu Benoit, a fait partie de ce comité au cours de l’été. « Ce sera très bien pour la ligue cette façon d’arbitrer. Cela permettra au jeu d’augmenter d’un cran. Avec la rapidité que cela engendra, les mises en échec ne seront que plus solides » d’ajouter celui qui fera un retour au jeu cette saison avec les Braves de Valleyfield.

Pour s’assurer que la transition se fasse rapidement et de la bonne façon, toutes les organisations ont été rencontrées par le directeur des officiels Jim Chandik au cours des derniers jours. Chacune d’elle a en sa possession le matériel vidéo nécessaire pour faire de l’éducation auprès de tous les joueurs de la LNAH avant que ceux-ci sautent sur la patinoire le 13 septembre pour les premières joutes présaison.

Publicité

Commentez cet article