Publicité
20 janvier 2018 - 10:08

Des vélos électriques pour stopper la sclérose en plaques

La section Bas-Saint-Laurent de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) a conclu un partenariat avec l’entreprise Téo vélo inc., une boutique spécialisée en fat bike électrique. L’entente permettra de recueillir des fonds pour financer les services aux personnes atteintes ainsi que la recherche médicale.

Ce partenariat se veut une activité de financement proposant à la population de donner à la Société canadienne de la SP, par le biais d’achats de vélos électriques. Pour une période d’un an, soit du 1er novembre 2017 au 31 octobre 2018, 20$ seront versés à la section Bas-St-Laurent de la Société de la SP pour chaque achat de vélo électrique à la boutique en ligne Téo fat bike.

«Je tiens à féliciter Benoit Dumont de l’entreprise Téo vélo inc. de s’engager de la sorte dans cette activité de financement. D’une grande générosité, c’est un modèle extraordinaire. M. Dumont a compris que par son implication, il fera sans contredit une différence tant pour la recherche que pour les services offerts au Bas-Saint-Laurent», affirme Marie-Ève Michaud, directrice de la section Bas-Saint-Laurent de la Société canadienne de la SP.

À PROPOS DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES

Le Canada affiche le plus haut taux de SP du monde. La SP est une maladie chronique souvent invalidante du système nerveux central, qui comprend le cerveau, la moelle épinière et les nerfs optiques. Il s’agit de l’une des affections neurologiques les plus répandues parmi les jeunes adultes du Canada. Elle est diagnostiquée le plus souvent chez des personnes de 15 à 40 ans qui en subiront les effets imprévisibles toute leur vie. La Société canadienne de la sclérose en plaques subventionne la recherche dont l’objectif est de trouver la cause de cette maladie et le moyen de la guérir. La Société de la SP offre également des services aux personnes atteintes de SP ainsi qu’à leur famille.

Publicité

Commentez cet article