Publicité
6 février 2018 - 10:00

Ronald Landry : un « géant »

N.D.L.R. La direction se réserve le droit d'abréger certaines lettres. L'opinion exprimée dans cette catégorie n'engage que leur auteur et ne reflète d'aucune façon la position du journal.

À la famille et aux proches de Ronald,

Denise, mon épouse, et moi-même avons eu le privilège de côtoyer votre « géant » de frère et collègue, géant bien plus par sa personnalité que sa stature!

Étant ses paroissiens pendant 15 ans à Saint-Ludger, nous l’avons côtoyé dans de nombreuses implications paroissiales, dont sa généreuse réponse aux attentes de nos résidents de La Voisinière.

Nous connaissions son parcours, particulièrement à Rivière-du-Loup et Matane, pavé de réalisations d’envergures remarquables, dans le monde du sport et de l’éducation.

Il est notoire que le sousigné n’était pas de la même « religion politique » que Ronald… Cela suscitait des échanges quand même cordiaux et en quelque sorte « neutres », empreints de respect pour nos visions respectives… Dans le fond, nos objectifs sociaux et nos attentes politiques se conciliaient assez facilement : la partisannerie cédait le pas aux valeurs!

Je n’oublierai jamais cette rencontre après la messe du samedi soir, à l’église, la veille de ce qui devait être sa mise en candidature officielle en 1984. Nous nous sommes souhaités « bonne chance » comme deux sportifs d’équipes opposées, par nos engagements respectifs, mais liés d’amitié et de respect au-dessus de la partisannerie pourtant fébrile à la veille d’un scrutin…

Sa foi en Dieu était telle, qu’elle a transcendé la séduction d’une vie politique à la mesure des qualités d’organisateur, de réalisateur, et de ses réalisations inspirantes, dont il avait le bilan notoire qui semblait justifier ses nouvelles aspirations.

Je n’ai que le regret de ne pas avoir pu entretenir cette complicité au cours des dernières années où nous ne communiquions qu’occasionnellement au hasard des évènements.

Il est demeuré et demeurera un formidable « géant » par sa vision inspirante, sa créativité fertile et ses initiatives audacieuses et mobilisatrices autour de lui.

Ses dernières années ont été difficiles pour Ronald, côté santé. Cette même Foi qui l’animait, en tout engagement de sa généreuse vie, lui a sans doute inspiré cette résilience inspirante à la mesure de son œuvre sacerdotale et civile.

Merci Ronald!

Clément Massé

 

Publicité