Publicité
7 novembre 2017 - 16:42

Absence totale de signalisation

Étant un adepte de la motoneige depuis plus de 50 ans, je ne croyais jamais que ce sport me mènerait à l’hôpital et pire encore, m’infligerait des blessures majeures au dos qui me garderaient sous médication jusqu’à la fin de mes jours.

Un accident dont je me serais bien passé mais qui s’est produit le 27 décembre 2015 dans le sentier 35 via Pohénégamook, lorsque ma motoneige est tombée dans un fossé de 4 pieds de profondeur, ayant été piégé par l’absence totale de signalisation à cet endroit.

Au sortir de cet accident qui m’obligera à mettre fin à tous jamais à la pratique de ce magnifique passetemps, j’eu tôt fait de faire parvenir un rapport d’accident à mon assureur qui envoya un avis de responsabilité au club de motoneige, qui de son côté, fit de même avec son assureur.

Après deux rencontres de négociations avec cette compagnie d’assurance et devant le sérieux de mon dossier, une proposition de règlement hors cour m’était soumise, proposition que je dois garder confidentielle.

Par contre, l’enquête nous a permis d’apprendre (mon assureur et moi) que je n’étais pas le seul motoneigiste à qui un accident était arrivé au cours de la même saison, dans le sentier, entretenu par le même club.

Et contrairement aux rumeurs qui ont circulé, l’accident est survenu une journée où la température était idéale (les rapports de la météo que nous avons le démontrent très bien), que le sentier était ouvert aux motoneigistes (les relevés des boites noires des surfaceuses le prouvent aussi), que la boisson n’a jamais été en cause (rapports toxicologiques négatifs) et le plus important, c’est qu’il n’y avait aucune signalisation en place à l’approche de cet obstacle majeur (des photos pour le prouver également).

Aujourd’hui si j’accepte de tourner la page sur cet incident, dont les conséquences me suivront jusqu’à la fin de mes jours, c’est parce que je crois qu’il est de mon devoir de donner l’heure juste à tous les motoneigistes et autres gens qui ont été mal informés dans ce dossier.

 

Lauréat Robichaud

Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Publicité