Publicité
28 décembre 2017 - 14:38

Le Jour de l’An au Pôle Nord

Un conte de Noël de Richard Levesque

Au Pôle Nord aussi, on fête le Jour de l’An. Mais d’abord on se remet un peu de la Nuit de Noël.

Les rennes sont essoufflés, après leur périple autour de la Terre;  le grand traîneau porte des marques, des égratignures, après des milliers de contacts avec les toits, les antennes, les cheminées.  Le cuir des attelages est parfois fissuré, fendillé, étiré.  Les grelots sont désaccordés.  Le costume du Père Noël a besoin d’un sérieux nettoyage : sa fourrure blanche est maculée de suie et parfois un peu… épilée.  L’étoffe rouge est tachée.  Ses bottes sont boueuses, parfois lacérées par les briques et les pierres des cheminées.  Quant à la robe de la Fée des Étoiles, n’en parlons pas :  elle est chiffonnée et salie, et ses souliers de vair font pitié!

Bref, tout le Royaume a besoin d’une bonne remise en forme.  La plupart des lutins aussi.  Alors dès le 26 décembre, le Pôle Nord s’assoupit doucement.

» Pour lire la suite de ce conte, rendez-vous sur le blogue de Richard Lévesque

Publicité

Commentez cet article