Publicité
26 avril 2018 - 16:04 | Mis à jour : 20:46

Incendie à la Place Saint-Georges de Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1

Un violent incendie a complètement ravagé l’appartement d’un immeuble de la Place Saint-Georges, située sur le chemin des Raymond, à Rivière-du-Loup, ce jeudi 26 avril. L’intervention rapide et professionnelle des pompiers du Service incendie aura permis d’éviter une propagation au reste du bâtiment. 

Les services d’urgence ont été appelés peu avant 16 h. Rapidement, une deuxième alarme a été sonnée. Le feu qui s’était déclaré au 2e étage était puissant. «À notre arrivée, il y avait déjà une présence de fumée noire sortant du logement. On nous a confirmé que le locataire avait été évacué, mais qu’il restait des gens à l’intérieur de l’immeuble. Tous les efforts ont alors été dirigés afin de rabattre les flammes et de procéder à une recherche primaire des victimes. Des personnes ont été évacuées, notamment au 2e étage», a raconté le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup (SSIRDL), Éric Bérubé.

Le travail des sapeurs louperivois a été fait de façon exemplaire, a estimé le chef pompier. «Le feu a rapidement été maitrisé. Il est resté confiné à la pièce d’origine. J’aimerais d’ailleurs souligner l’efficacité des pompiers, puisque c’était un feu violent, vraiment éclaté, mais nous avons été capable de rabattre les flammes en quelques minutes», a-t-il ajouté. 

Selon les premières informations, une personne à l'intérieur du logement aurait perdu le contrôle en cuisinant de la friture. Alors qu’elle essayait d’éteindre l’incendie, celui-ci se serait propagé. Deux fenêtres ont d’ailleurs éclaté et un épais panache de fumée s’y échappait.

L’immeuble à logements, situé au centre de trois autres bâtiments sur le site de la Place Saint-Georges, comportait 36 logements. Entre 30 et 40 personnes auraient été évacuées. La Croix-Rouge canadienne a été demandée sur place, puisque les résidents ne pourront pas réintégrer l’immeuble dans les prochaines heures.

Des équipes de paramédics, demandées sur place en prévention, auraient aussi pris en charge et examiné au moins deux résidents. Heureusement, aucun d’entre eux n’aurait été gravement blessé ou incommodé. 

«Dans les circonstances, on se considère chanceux», a partagé le propriétaire, Bernard Simard. «C’est arrivé de jour, alors l’évacuation s’est déroulée rapidement, tout comme l’intervention des pompiers.»

M. Simard est propriétaire d’immeubles à logements depuis 36 ans. C’est la première fois qu’un incendie éclate dans l’une de ses propriétés. «On ne se plaint pas de notre sort. Tout le monde est en sécurité et c’est vraiment ça le plus important.»

Si un seul logement a été endommagé directement par les flammes, celui-ci en dessous a été frappé par l’eau utilisé lors de l’extinction. Avec les portes des appartements défoncées lors de l’évacuation et les dégâts de la fumée, il est question de plusieurs dizaines de milliers de dollars en dommages. 

«Un électricien, un plombier et des professionnels en sinistre sont déjà sur place. Nous allons travailler le plus rapidement possible afin de pouvoir réintégrer les locataires dans les prochains jours. Tout sera vérifié pour s’assurer que l’électricité et la plomberie, par exemple, soient sécuritaire», a ajouté M. Simard.

ANIMAUX

Dans le cadre de leurs recherches à l’intérieur des logements, les pompiers ont retrouvé des chats et un lapin. Le système RéanimO, un masque d’oxygène adapté aux animaux, a été utilisé. Celui-ci a été acquis par le SSIRDL en 2010. «Tous les animaux ont été pris en charge par les pompiers et ils se portent bien, ils sont en bonne santé», s’est également réjoui M. Bérubé. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis rassuré et reconnaissante de lire cet article. Bravo aux pompiers !

    Roxanne Morin - 2018-04-26 20:34