Publicité
16 avril 2018 - 15:04 | Mis à jour : 16:25

Incendie criminel: Jocelyn Réal Dubé plaide coupable

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Jocelyn Réal Dubé, accusé de l'incendie qui a ravagé les locaux de la Saint-Vincent de Paul de Rivière-du-Loup le 30 aout dernier, a finalement plaidé coupable le lundi 16 avril au palais de justice de Rivière-du-Loup à plusieurs des accusations auxquelles il faisait face, dont celles d'incendie criminel, d'introduction par effraction et de méfait.

«Il reconnait avoir posé les gestes qui ont causé le feu et l'incendie à la société St-Vincent-de-Paul et également sur la même séquence, il a reconnu avoir causé des méfaits sur un guichet automatique de la Banque Nationale», confirme Me Félix Pouliot, procureur de la défense.

Jocelyn Réal Dubé a aussi reconnu s'être introduit plus d'une fois dans les locaux de l'organisme où il y a commis quelques vols qui ont précédé l'incendie criminel. «Monsieur désire tourner la page et avancer la vie. Il souhaite donc terminer ses dossiers au plus vite», a ajouté Me Pouliot.

L'avocat de la défense a aussi précisé que les dossiers où l'accusé n'a pas annoncé de plaidoyer devraient faire l'objet de retrait. «Ils devraient se solder de retrait ou d'amendement très important. Ce ne sont pas des dossiers qui alourdissent le cas de M. Dubé à la peine.»

Un rapport présentenciel a été demandé en vue des représentations sur la peine le 1er juin prochain. Jocelyn Réal Dubé est apparu menotté dans le box des accusés, les cheveux rasés, avec un certain embonpoint. Une image qui contraste avec l'homme arrêté en aout dernier.

Rappelons que l'homme âgé de 57 ans avait été arrêté et accusé le jour même de l'incendie. Il était suspecté d'avoir allumé un feu dans des morceaux de linge. Le bâtiment avait été lourdement endommagé.

Selon la Sûreté du Québec, l’incident serait aussi lié à une tentative de vol survenue à la Banque Nationale du boulevard Armand-Thériault peu avant 6 h la même journée. Un guichet automatique avait alors été endommagé, mais aucune somme n'avait été dérobée.

 

Publicité

Commentez cet article