Publicité
5 octobre 2017 - 10:00 | Mis à jour : 10:32

Feu dans une tourbière: l’expérience paie

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Le mercredi 4 octobre en fin d’après-midi, c’est le branle-bas de combat dans une tourbière de Saint-Modeste. Un incendie fait rage, une colonne de fumée est visible à des kilomètres à la ronde. Forts de l’expérience acquise lors du grand feu de 2014, l’intervention est rondement menée.

Immédiatement, le Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup et les employés des tourbières, particulièrement ceux de Berger, se lancent à l’assaut du brasier. «Les vents étaient très forts et contrairement aux feux de mules où on parle de feu de tison, il y avait des flammes très hautes à notre arrivée», raconte le directeur du Service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup, Éric Bérubé.

Le feu est situé à l’extrémité est de la tourbière de Premier Tech, une bonne nouvelle. Contrairement à 2014, la zone touchée limite le risque de propagation massive. «Les équipes de Berger sont intervenues en force, avec beaucoup d’eau, on doit le souligner», ajoute M. Bérubé.

Avec l’aide des employés des tourbières, des lignes de quatre pouces sont établies afin d’enclaver le brasier dans un territoire donné. Une cinquantaine de pompiers des services incendie de Rivière-du-Loup, Saint-Antonin, Saint-Arsène, Cacouna, Saint-Modeste et Notre-Dame-du-Portage sont appelés à combattre les flammes. «On s’est servi de notre expérience de 2015, clairement oui», lance le directeur du SSIRDL.

Pas moins de 3 000 pieds de tuyau ont été déroulés. Avec l’aide providentielle de la pluie, l’incendie était sous contrôle vers 21 h et maitrisé à 23 h.

 

Publicité

Commentez cet article