Publicité
31 mai 2016 - 16:27 | Mis à jour : 16:36

Un juré manque à l’appel au procès de Claude Leblanc

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Alors que devait commencer le 31 mai le dévoilement de la preuve dans le dossier de Claude Leblanc, accusé entre autres d’agression sexuelle, le Tribunal est forcé de composer avec un juré manquant à l’appel et de retarder d’une journée le début du procès.

Les 12 jurés devaient commencer à entendre la preuve et les divers témoignages dès 14 h le 31 mai. Il a cependant été impossible de le faire, en raison de l'absence de l'un d'entre eux. Le juge Louis Dionne a affirmé qu’il pouvait toujours choisir un nouveau juré pour le remplacer, puisque la preuve n’a pas encore été divulguée. «Ça cause un petit retard, ça n’arrive pas souvent, mais ça arrive», a expliqué le juge Louis Dionne.

Un mandat d’arrestation, exécuté par les constables spéciaux du palais de justice de Rivière-du-Loup a été émis à l’endroit du juré numéro 9, s’il omet de s'y présenter, avec les 11 autres membres du jury demain matin. Une durée de deux semaines a été réservée pour ce procès. Rappelons que Claude Leblanc, âgé de 76 ans de Témiscouata-sur-le-Lac est accusé d’avoir effectué des attouchements et incité cette victime à faire de même, en plus de faire face à un chef d’accusation relativement à une agression sexuelle sur une personne mineure. L’accusé se trouvait en situation d’autorité et de confiance vis-à-vis sa victime. 

Publicité