Publicité
4 mai 2016 - 14:31

Justice en bref

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Des dossiers de fraude, conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions et pornographie juvénile ont défilé en début de semaine au palais de justice de Rivière-du-Loup.

Cynthia Gauvin, une employée de la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup, a plaidé coupable à une accusation de fraude s’élevant à plus de 4 700$, perpétrée entre le 1er septembre 2014 et le 18 novembre 2015 à l’école primaire de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup.

Cet acte criminel est passible d’un emprisonnement maximal de deux ans. Un rapport présentenciel a été demandé dans ce dossier. Elle reviendra en cour le 6 septembre pour connaître la peine qui lui sera imposée.

CONDUITE SOUS L’EFFET DE L’ALCOOL

Une femme originaire de Saint-Paul-de-la-Croix, Manon Pauzé, a plaidé coupable à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions. Le 15 décembre 2013 à Saint-Modeste, son véhicule avait effectué une sortie de route, blessant le passager qui se trouvait à bord. Elle reviendra en cour elle aussi le 6 septembre pour les représentations sur la peine des procureurs.

ENQUÊTE SUR REMISE EN LIBERTÉ

Charles Roy, un homme de Rivière-du-Loup, a été accusé de possession, distribution et production de pornographie juvénile. Il était de retour au palais de justice de Rivière-du-Loup le 2 mai. L’accusé est demeuré détenu et sera de retour en cour le 17 mai pour son enquête sur remise en liberté. Plusieurs témoins et la trame factuelle des délits devraient y être entendus.

Publicité