Publicité
22 avril 2016 - 10:30 | Mis à jour : 12:51

Voies de fait sur un enfant

Deux mois d'emprisonnement dans la collectivité pour Sylvie Cloutier

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 7

La propriétaire d'une garderie privée de Rivière-du-Loup, Sylvie Cloutier, a été condamnée à deux mois d'emprisonnement dans la collectivité avec sursis au palais de justice de Rivière-du-Loup, le 22 avril pour des voies de fait commis à l'endroit d'un bébé de 11 mois.

Cinq enfants fréquentent toujours son service de garde, et les parents en sont satisfaits. Un seul enfant a quitté depuis les évènements. Sylvie Cloutier pourra donc continuer d'opérer sa garderie. Elle aura toutefois l'obligation d'informer au préalable toute personne qui désirera lui confier la garde d'une personne âgée de moins de 10 ans de sa condamnation. La mère de la victime était présente dans la salle, et a manifesté son mécontentement après la détermination de la peine, critiquant ouvertement le système de justice.

DÉTENTION DANS LA COLLECTIVITÉ

«Si les parents veulent encore confier leur enfant à cette dame-là, ce sera leur choix et ils l'assumeront», a soutenu la procureure de la Couronne, Me Manon Gaudreault. La poursuite demandait une peine d'emprisonnement, sans possibilité pour la délinquante d'exercer un emploi ou un travail bénévole qui la placerait en relation de confiance avec des enfants de moins de 10 ans.

«La détention dans la collectivité, il y a des gens qui pensent que ce n'est rien. Mais cette dame est détenue chez elle pendant 2 mois. Elle ne peut sortir sauf pour une série d'exceptions qui sont nécessaires à la vie», a expliqué la procureure de la Couronne, Manon Gaudreault.

DÉCLARATION DE CULPABILITÉ

Au terme du procès, en juillet 2015, Sylvie Cloutier avait été déclarée coupable d'un chef d'accusation de voies de fait sur un bébé âgé de 11 mois. Clamant son innocence, elle conteste la décision du tribunal et entend porter sa cause en appel.

La juge Luce Kennedy a rappelé que la peine a pour objectif de dénoncer, dissuader, isoler les délinquants, assurer leur réinsertion sociale et susciter la conscience de leurs responsabilités. Selon elle, le risque de récidive de la part de Mme Cloutier est limité.

«On ne frappe pas un bébé de 11 mois. Lorsqu'on le fait et qu'on le blesse, il faut en assumer les conséquences», a relaté la juge, en rendant sa décision sur la détermination de la peine.

Elle a retenu comme circonstances aggravantes le mauvais traitement à l'endroit d'une personne de moins de 18 ans, les nombreuses lésions au visage de l'enfant et le fait qu'il s'agisse d'un abus d'autorité. L'infraction commise était passible d'un emprisonnement maximal de 6 mois. 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • Honteux tribunal populaire que ces commentaires.

    Marcel Lemieux - 2016-04-27 18:03
  • Lache pas Sylvie! Je sais tu a rien fait...En attendant prend soins de toi!

    Une maman - 2016-04-22 21:38
  • Ma seul pensée vont vers les parents du jeune enfants qui a subit les gestes . Mettez vous à leur place . Avez vous déjà vu un enfant avoir des lésions en tombant dans un parc qui maintenant sont protégé par les lois . Mais aussi mes pensées vont aux parents qui font encore garder là ,qui selon mon oppinion a fait en sorte que la garderie soit ouverte . Moi ayant eu une garderie j'ai eu 2 enfants ayant fréquenté celle-ci avant les gestes et ils les ont retiré car leur instinct de parent sentait que cette personne n'était pas apte à avoir une garderie , de plus les antécédents familial très lours dans cette famille , ceux qui connaissent cette famille savent ce qui s'est passé . Chers parents qui font garder encore là , sérieusement en tant que citoyen et fort problablement d'autre , ou sont vos responsabilités de parents , votre devoir envers eux ? Oufffff j'ai le coeur brisé pour vos enfants . Pourquoi mais pourquoi? Cette question ne cesse de me revenir en tête , est-ce parce qu'elle offre des heures TRES flexible , paiements retardés? Ouffff je n'y comprend rien.

    Soite la sentence , merdique , 2 mois pour des batteurs d'enfants , croyez moi ils y en a qui vont se dire " maudit qu'ont va se défouler " sur nos enfants . Surtout que dans cette famille il y a déjà eu 2 enfants " martyr " retiré de leur parent et ils n'ont jamais payé pour .

    Les séquelles dans le coeur de ces parents vont rester à jamais .

    C'était mon oppinion

    Ginette P. - 2016-04-22 21:08
  • la prison a la maison ca ne fait pas reflechir !!!

    doum - 2016-04-22 15:43
  • Rien n est vrai dans ce que vous raconter elle na jamais toucher a un enfants de sa vie!!!

    mayaandrina - 2016-04-22 11:59
  • Sentence beaucoup trop courte pour les gestes qui ont été posés.... Je suis très déçue car des enfants ne devraient jamais être laissés à eux-mêmes et être maltraités dans certains cas...

    Déçue... - 2016-04-22 11:03
  • Es-ce-qu'elle aura encore la confiance de certains parents pour la garde de leur progéniture??????????????????

    Pensive!!! - 2016-04-22 10:56