Publicité
6 avril 2016 - 13:14

Justice en bref : stupéfiants et capacités affaiblies

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Rivière-du-Loup – Les trois membres de la famille St-Pierre, Jeanne, Kévin et Martin, arrêtés le 4 mars à Rivière-du-Loup pour possession et trafic de stupéfiants, étaient de retour en cour le 4 avril. Leur cause a été reportée au 16 mai.

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec avaient saisi 400 comprimés s’apparentant à de la métamphétamine et une quantité indéterminée de cannabis dans un appartement situé au 83, rue Témiscouata à Rivière-du-Loup. Ils avaient tous les trois été libérés sous engagement et il leur est interdit d'entrer en communication ensemble pendant la durée de leur procès.

CAPACITÉS AFFAIBLIES

Un homme de 46 ans originaire de Cacouna ayant conduit son véhicule avec les capacités affaiblies purgera une peine discontinue de 90 jours de détention les fins de semaine, subira une interdiction de conduire pour 3 ans et devra se soumettre à une probation de 2 ans avec suivi. Il n’en était pas à ses premières frasques puisqu’il possédait des antécédents en semblable matière remontant à 1994 et 2007.

Alors qu’il se trouvait au bar l’Ophir de Rivière-du-Loup, il avait été rencontré de manière préventive par les policiers au cours de la soirée. Peu après la fermeture du bar, vers 3h du matin, il a quitté à bord de son véhicule. Des policiers prenant place à bord d’un véhicule de la Sûreté du Québec immobilisé dans le stationnement situé sur la rue Lafontaine a observé la voiture de l’accusé qui louvoyait. Ils ont intercepté homme qui présentait des signes de facultés affaiblies. Il a rapidement été mis en état d’arrestation.

STUPÉFIANTS

Ce qui devait être une opération de routine pour les policiers de la Sûreté du Québec s’est transformé en récolte en matière de stupéfiants. Un autre homme âgé dans la quarantaine a été arrêté sur la route 132 puisqu’il roulait plus de 120 km/h dans une zone de 90, à Notre-Dame-des-Neiges, le 9 août dernier.

Après avoir  intercepté l'homme, les policiers se sont rendu compte qu’une odeur de cannabis se dégageait de l’habitacle de l’automobile. Les agents de la SQ ont effectué une perquisition dans le véhicule et y ont trouvé environ 59 grammes de haschisch, une vingtaine de joints et 3 grammes de cannabis. L’homme a plaidé coupable à des accusations de possession de stupéfiants. Il devra revenir en cour le 6 avril pour connaître la peine qu’il devra purger.

 

Publicité

Commentez cet article