Publicité
7 mars 2016 - 13:50

Claude Bilodeau est déclaré délinquant à contrôler

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin

Saint-Éloi - Claude Bilodeau, originaire de Saint-Éloi et reconnu coupable en 2014 de sodomie sur une jeune femme, a été condamné le vendredi 4 mars à 44 mois de prison. L’homme âgé de 51 ans a aussi été déclaré délinquant à contrôler pour une période de 10 ans.

En prenant compte du temps incarcéré depuis le verdict, il devra encore purger deux ans et trois mois derrière les barreaux.

Les faits reprochés au camionneur de profession remontent en 2010, dans un motel de Québec, mais ce dernier n’a été accusé qu’en 2012. La plaignante, une escorte alors âgée de 29 ans, soutenait avoir été sodomisée de force suite à une relation sexuelle où elle était consentante et pour laquelle Bilodeau s’était engagé à verser une certaine somme d’argent.

Claude Bilodeau possède des antécédents judiciaires en semblable matière, notamment en 1994 et 1996 où il a été reconnu coupable à des accusations d’agressions sexuelles sur des victimes âgées de 13 ans et de harcèlement.

CELLOPHANE

On se rappellera aussi de Bilodeau alors qu’il était présenté comme le «violeur au cellophane» pour une sordide histoire d’un viol présumé survenu le 29 janvier 2011 au motel Lido, à Montréal. Une supposée victime alléguait alors que le camionneur l’avait enrubannée dans du cellophane avant de l’agresser sexuellement.

Une contradiction importante ressortant du témoignage de la présumée victime et des enregistrements vidéos de surveillance présentés par l’avocat de l’accusé, Me Michel Barrette, ont finalement forcé la procureure de la couronne, Me Amélie Rivard à carrément recommander un verdict d’acquittement. Ce à quoi a acquiescé le juge de Cour du Québec, Salvatore Mascia.

Bilodeau avait ensuite entamé une poursuite à l’endroit du SPVM.

 

Publicité