Publicité
4 décembre 2016 - 07:32

Donner le sourire aux ainés, une note à la fois

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Jacques Charest en est certain, tout le monde sait chanter. Il amène la joie aux personnes âgées en résidence, une chanson à la fois avec le karaoké, depuis environ six ans.

Comme projet de retraite, l’homme originaire de Sully trimballe un équipement sonore, un projecteur et un micro dans des résidences de partout au Québec, afin faire chanter les résidents, et les distraire, en leur rappelant des souvenirs en chansons.

Mylène Moisan du Soleil lui a même consacré l’une de ses chroniques l’été dernier, soulignant son initiative dans les CHSLD de la région de Québec. Ne reculant devant rien, Jacques Charest a lancé une campagne de sociofinancement sur la populaire plateforme web de La Ruche Québec. Il souhaite ainsi s’assurer de visiter les ainés de partout au Québec, sans avoir à payer pour faire du bénévolat.

«Pour les ainés, la chanson est plus importante que bien d’autres choses. Le karaoké amène une dimension différente, ce n’est pas un spectacle, ils chantent avec moi», explique-t-il. Il se promène ainsi à travers le Québec, en mettant sous le nez un micro à des personnes âgées, qui ont parfois oublié à quel point la musique peut leur faire du bien.

Tous les succès y passent, avec une bibliothèque de 50 000 chansons, il fait des heureux. «C’est le temps des vacances», puis Aznavour, Beau Dommage, Gerry Boulet, Jean-Pierre Ferland, rien n’est à son épreuve.

PARTIR EN TOURNÉE

Son but, avec La Ruche, est d’amasser un montant de 5 000$ afin de lui permettre de présenter en tournée 50 karaokés cet été, entre Chicoutimi et Gaspé.

«Je vois des gens, qui même s’ils sont en chaise roulante, tapent du pied quand même, suivent le rythme. J’ai visité les CHSLD de Rivière-Bleue, Squatec, et Saint-Éleuthère. Je veux donner à mon coin aussi», soutient-il.

Pour lui, distraire les ainés en CHSLD est essentiel, afin de leur permettre de conserver une bonne santé mentale. «C’est ce que je voulais faire pour ma retraite, chanter avec les gens, les rendre actifs et heureux», complète-t-il. Jacques Charest est un passionné de musique, il a travaillé pendant 26 ans à la radio Rock Détente et continue de baigner dans cet univers. Il a fort à parier que son initiative fera boule de neige à travers le Québec. Une manière à lui de donner au suivant.

Il est possible de donner à la campagne de sociofinancement pour encourager son projet à laruchequebec.com/projet/veux-rendre-les-aines-heureux-par-2115

Publicité

Commentez cet article