Publicité
5 janvier 2017 - 13:49 | Mis à jour : 13:59

Plus de 15 M$ investis

Premier Tech: Investissements majeurs à Rivière-du-Loup en 2017

Toutes les réactions 10

Premier Tech entame la nouvelle année avec enthousiasme et optimisme et va de l’avant afin de poursuivre le développement de ses installations à Rivière-du-Loup. En 2017, plus de 15 millions de dollars seront investis dans son Campus de la rue Témiscouata, qui connaitra une croissance importante.

Afin de se préparer à l’ajout de nouvelles usines dans les prochaines années, l’entreprise mettra en branle des travaux d’agrandissement, évalués à plus de trois millions de dollars. Dès le printemps, deux rues s’ajouteront au réseau routier du Campus Premier Tech et une nouvelle avenue sera aménagée pour la circulation industrielle, entre la voie de contournement et l’avenue Premier.

De plus, la construction d’un édifice à bureaux de trois étages débutera en février. Ce bâtiment permettra de combler les besoins d’espace, non seulement pour accueillir le personnel qui s’est joint à l’entreprise au cours de la dernière année, mais également pour les prochaines embauches qui viendront soutenir la croissance de Premier Tech. Ajoutant une surface de plus de 600 000 pieds carrés pour des locaux, ce projet représente un investissement de 12 millions de dollars.

«Avec la croissance accélérée que nous connaissons, nous sommes maintenant très à l’étroit dans nos installations. Nous voulons également nous donner de l’espace pour accueillir nos prochains grands projets », explique Jean Bélanger, président et chef de l’exploitation.

«Nous sommes très optimistes quant à l’avenir, particulièrement pour Rivière-du-Loup. Nous réalisons plusieurs acquisitions à l’étranger, mais ces ajouts, loin de nous éloigner de notre centre, génèrent au contraire de la croissance sur notre Campus et pour le Québec.»

En ce sens, l’année 2016 en aura été une autre d’essor pour ce joueur québécois rayonnant à l’international et spécialisé dans les produits et technologies en horticulture, en agriculture, en équipements industriels d’emballage et en environnement. L’entreprise a d’ailleurs investi près de sept millions de dollars qui ont permis de rehausser la productivité et la compétitivité des usines louperivoises.

2016

Au cours de l’année qui vient tout juste de s’achever, 108 nouveaux emplois auront été créés à Rivière-du-Loup, sur les 160 ajoutés sur la mappemonde. Quatre-vingts postes sont actuellement épinglés au babillard du siège mondial, dont 64 sont de nouveaux emplois.

Malgré son implantation en région, l’Équipe de Leadership ne déménagerait jamais le siège mondial de Premier Tech. Une telle idée ne fait pas partie des réflexions de l’entreprise. « Ce n’est pas seulement le siège mondial qui est ici. C’est l’âme de l’entreprise. Quand nos clients ou nos fournisseurs viennent sur le Campus, ils sont touchés par notre Culture d’entreprise, fondée sur la passion de nos métiers, la créativité et l’autonomie. Notre situation géographique contribue sans nul doute à cette dynamique unique », estime Jean Bélanger.

Cet attachement à Rivière-du-Loup se manifeste de façon plus visible depuis déjà quelques années. L’entreprise a d’ailleurs annoncé en 2016 deux grands partenariats avec le nouveau stade intérieur de soccer et les Jeux du Québec de 2021. « Chaque année, nous injectons près d’un demi-million de dollars dans nos communautés. Ça a toujours fait partie des engagements de notre entreprise. Si on veut retenir nos jeunes et attirer des talents, il faut leur offrir un milieu dynamique et des infrastructures de qualité », conclut Jean Bélanger.

Voici quelques données intéressantes à propos de l’entreprise :

Premier Tech fêtera ses 94 ans en 2017. L’entreprise a été fondée à New York, mais s’est implantée à Rivière-du-Loup en 1933 et y a établi son siège mondial en 1978. Des 3 500 équipiers de la multinationale, 1 050 travaillent au siège mondial louperivois. La masse salariale s’élève à 45 millions de dollars, dans la MRC de Rivière-du-Loup seulement.

L’entreprise est présente dans 24 pays. Le Campus Premier Tech compte 12 kilomètres de rues et une quinzaine de bâtiments (usines, laboratoires, halles de tests, bureaux). Il compte même sa propre université, qui offre des dizaines de milliers d’heures de cours aux équipiers chaque année.

L’entreprise cherche présentement à combler 80 postes à Rivière-du-Loup, dans des domaines aussi variés que l’informatique, la soudure, le génie, l’usinage à commande numérique et le marketing, ainsi qu’une panoplie d’autres postes dans ses six usines de la région.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • @ résident de Québec:
    N'esperez pas de réponse de la part de gens comme lui qui sont bon juste à dénigrer, caché sous un pseudo. Et il n'est pas le seul.

    René Lapointe - 2017-01-09 06:47
  • À "mafia"

    Et vous, à part jeter votre venin, vous avez créé combien d' emplois à ce jour ?

    J'ai hâte de lire votre réponse !

    Un résident de Québec - 2017-01-08 16:33
  • @Mafia:
    Tu pourrais peut-être suggérer quelque chose.
    Si tu suggère, n'oubli pas de changer de pseudo on pourrait te reconnaitre.

    René Lapointe - 2017-01-06 21:40
  • effectivement un fleurons dans notre région et on critique. Comme j'ai déjà dit félicitation car Premier Tech donne de l'emploie en région et croit au région de plus un partenaire corporatif important pour la région.
    belle continuité dans votre entreprise Monsieur Bélanger vous êtes vraiment un leader

    Marin Lebel - 2017-01-06 17:38
  • @Mafia
    1050 emplois dans la région de Rivière-du-Loup et 45 millions de masse salariale... je vous comprends de vous cacher derrière un pseudonyme...

    Carol Jean - 2017-01-05 23:46
  • Et bien s'il doit y avoir une Avenue des subventions, aussi bien qu'elle soit ici, et si la suggestion de notre "expert en politico-toponymie" est retenue, il faudra que cette avenue croise la Route des Retombées économiques, qui devra alors être beaucoup plus large, et surtout, beaucoup plus éclairée...

    Cléopatre - 2017-01-05 21:29
  • Bin coudon, yen on bin des subventions eux autres!!!! Moi je travaille à un endroit où on en arrache pour en recevoir, sans compter que cest bin beaux créer de l'emploi mais yen a pas de main-d'oeuvre tout le monde en cherche!

    Survie - 2017-01-05 18:32
  • Bravo à cette compagnie multinationale installée à Rivière-du-Loup et créant plusieurs emplois.

    Thérèse Legault - 2017-01-05 16:24
  • Super bonne nouvelle pour la région , merci à Premier Tech de croire en la région

    Max - 2017-01-05 16:23
  • Suggestion de nom de rue: Avenue des subventions

    Mafia - 2017-01-05 16:03