Publicité
19 juin 2016 - 09:55

La SADC de Témiscouata a investi dans 29 projets d'entreprises

Toutes les réactions 3

La SADC de Témiscouata a présenté lors de l'assemblée générale de ses membres qui s'est tenue à Saint-Juste-du-Lac les résultats de ses interventions pour l’année 2015-2016. Les administrateurs de la SADC ont accepté d'investir dans 29 projets d'entreprises et autorisé des aides financières, sous forme de prêt à terme, totalisant 971 150 $.

Il s'agit d'une augmentation de 32 % par rapport à l'exercice précédent. Les projets soutenus ont généré dans les communautés témiscoutaines des investissements totalisant plus de 4 M$ et permis de créer 36 nouveaux emplois et d'en consolider 165.

Le président de la SADC, Vallier Daigle, a expliqué devant les membres que les interventions de son organisation ne se limitaient pas seulement à financer des projets de démarrage, d'expansion et de relève d'entreprises. Il a précisé que la SADC intervient à plusieurs autres niveaux. À titre d'exemple, il mentionne que les entrepreneurs peuvent s'adresser à la SADC pour défrayer une partie des couts afin de bénéficier de services de ressources professionnelles spécialisées pour les conseiller et les outiller dans les différentes fonctions de leurs entreprises.

En 2015-2016, pour ce volet, la SADC a versé des aides financières totalisant 46 845 $ et 50 % de cette aide a permis aux entreprises d'intégrer au sein de leurs opérations les technologies de l'information et des communications. Selon monsieur Daigle la pertinence d'être présent sur le web et les réseaux sociaux est devenue aujourd'hui incontournable pour se faire connaitre et commercialiser ses produits et services et la SADC souhaite encourager le plus grand nombre d'entreprises du Témiscouata à opter pour cette stratégie.

Dans son bilan d'exercice, on constate que la SADC est intervenue dans plusieurs dossiers de développement local dont entre autres le suivi des projets d’études d'opportunité appuyés par le Réseau forêt-bois-matériaux du Témiscouata, la reconnaissance de la troisième route touristique signalisée du Bas-Saint-Laurent la Route des Monts Notre-Dame, le développement de la filière des produits forestiers non ligneux, l'offre de formation collégiale au Témiscouata, le déploiement du service de mentorat pour les entrepreneurs, l'organisation du Gala de l'entreprise du Témiscouata et le lancement d’une première Semaine de l'entrepreneuriat au Témiscouata en collaboration avec la Carrefour Jeunesse Emploi du Témiscouata.

Le président a tenu à préciser qu'une nouvelle planification quinquennale sera élaborée au cours des prochains mois et elle sera déposée d'ici mars 2017.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • "La SADC de Témiscouata a investi"
    Ici, au Témiscouata, la notion d’investissement est très mal comprise je crois.

    La définition au Témis semble être: Utilisation de fonds publics au profit d'un organisme et de ses abonnés suceurs de fonds qui auto-justifies leurs actions et leurs raison d'être.

    Certains individus ont le donc de toujours être gestionnaires ou utilisateurs de ces organismes, ils s'y font carrière.

    Étienne - 2016-06-22 08:54
  • Bien dit Murielle! De plus ce sont toujours les mêmes qui forment les CA des ces "organismes"

    Hugo - 2016-06-21 12:47
  • C'est un reportage complètement inutile puisqu'il ne fait que rapporter qu'une partie des informations.
    Pour plus de crédibilité, vous devriez, énumérer les projets en questions pour que la population puisse se faire une idée comment notre argent est dépensée.
    Ensuite, faites donc le suivi et les résultats obtenu versus l'investissement pour chacun des projets des dernières années.
    Pourquoi ce n'est pas rendu publique ? Parce que la grande majorité de ces projet sont futiles, inutile et servent seulement à faire tourner l'organisme et les profiteurs et profiteuses de projet. Tout le monde connait quelqu'un dans sa famille ou un amis qui vie grâce à l'organisme ou à ses subventions, donc personne ne se plaint.

    Après vous direz qu'ont coupe au mauvaises place, comme les CHSLD et l'éducation. Vous récoltez le fruit de votre omerta.

    Murielle - 2016-06-19 11:25