Publicité
29 avril 2016 - 10:40

420 emplois offerts au Témiscouata

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Plus de 420 emplois ont été offerts lors du 17e Salon de l’emploi du Témiscouata présenté le 28 avril dernier, de 13 h 30 à 19 h, au Complexe sportif Rosaire-Bélanger de Rivière-Bleue.

Ces centaines d’emplois, recueillis auprès de tous les employeurs du Témiscouata, ont permis de découvrir la grande variété des emplois de la région. Ces postes proviennent de tous les domaines d’activité et de tous les niveaux de spécialisation. Ils répondent à tous les besoins : temps plein et temps partiel, saisonnier, étudiant, etc.

«Cependant, on sent qu’il y a des employeurs qui ne peuvent pas se développer par manque de main-d’œuvre. De plus en plus, ceux-ci décident de former eux-mêmes leurs employés. On a également remarqué que plusieurs propriétaires d’entreprises recherchent des gestionnaires pour les appuyer», a commenté Emmanuelle Rivard, conseillère en emploi du Service accès emploi et coordonnatrice du Salon de l’emploi du Témiscouata.

Pas moins de 435 visiteurs ont pu rencontrer des représentants de plusieurs employeurs de même que des intervenants en emploi présents sur place. Au total, on notait une quarantaine d’exposants dont des établissements de formation, des spécialistes de l’employabilité et de l’entrepreneuriat ainsi que des représentants de services publics.

SEMAINE DE L’EMPLOI

Cet évènement était présenté dans le cadre de la Semaine de l’emploi au Bas-Saint-Laurent du 25 au 29 avril. Cindy Viel, directrice générale du Service accès emploi, y a accueilli Benoît B. Lymburner, directeur régional d’Emploi-Québec au Bas-Saint-Laurent. Celui-ci a mentionné que le bassin de travailleurs potentiels est en diminution puisque la baisse démographique estimée sera de 20% de 2016 à 2036 pour la région bas-laurentienne.

«Devant cette perspective, notre région doit nécessairement diriger ses efforts vers la mobilisation des personnes sous-représentées sur le marché du travail dont des jeunes, des travailleurs expérimentés, des personnes handicapées et des prestataires d’aide financière de dernier recours, ainsi que des personnes immigrantes», a-t-il déclaré. M. Lymburner était accompagné par Johanne Bélanger, directrice du Centre local d’emploi de Témiscouata et des Basques (Emploi-Québec).

 

 

 

Publicité