Publicité
19 avril 2016 - 08:44

Croissance de 29 % du volume au terminal Morneau de Saint-Arsène

Toutes les réactions 1

Saint-Arsène - Si les gens du Bas-Saint-Laurent ont semblé voir davantage de camions Morneau sur les routes de la région l’an dernier, ce n’était pas une illusion.

Selon un premier bilan d’affaires 2015 dévoilé le 18 avril par le Groupe Morneau, le chef de file québécois du transport de marchandises en charges partielles (LTL) a connu une solide croissance de 28,8 % de ses cueillettes et livraisons à Saint-Arsène en 2015, une performance qui est presque le double de la moyenne québécoise du Groupe (15,3 %).

Compte tenu de la baisse du prix des commodités et de la vive concurrence du transport routier, cette performance dans la ville et la région où l’entreprise est née et a grandi est digne de mention.

«La croissance de notre volume à Saint-Arsène a été fort appréciable en 2015. Malgré une concurrence très forte, nous continuons de nous démarquer avec une offre de services intégrée, des technologies à la fine pointe et une présence soutenue en région. Nos clients sont au cœur de nos stratégies et c’est en s’appuyant sur nos avantages durables que nous parvenons à grandir avec eux», a déclaré André Morneau, président du Groupe Morneau.

En 2015, pour le Groupe Morneau au Québec, les cueillettes ont bondi de 16,7 % au total avec une hausse très marquée à Rimouski (63,3 %), New Richmond (31,4 %) et Rouyn-Noranda (28,6 %). Pour ce qui est des livraisons, celles-ci ont augmenté de 14,0 % dans l’ensemble avec des pointes à Saint-Arsène (36,8 %), Montréal (30,0 %) et Val-d’Or (25,2 %).

Cette bonne performance n’est pas étrangère à l’ouverture en mars 2015 du plus important terminal de transport LTL sur l’Île-de-Montréal, à Anjou, au coût de 25 millions $ (10 000 palettes par jour, 105 000 pieds carrés) ainsi que l’acquisition dans la même ville de l’entrepôt réfrigéré Total Cold Storage en décembre 2015 (capacité de 16 000 palettes, 100 000 pieds carrés). Les cueillettes de Montréal ont ainsi bondi de 25,7 % en 2015 et comme celles-ci comptent pour la moitié du volume québécois, elles ont contribué à la croissance partout en région. L’entreprise qui compte 1 300 employés a ainsi procédé à d’importantes embauches l’an dernier pour gérer cette croissance. Le Groupe Morneau est par ailleurs toujours à la recherche de chauffeurs et de mécaniciens diesel, deux postes clés très en demande.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Morneau! Je suis fière de faire partie des collaborateurs.

    Employée - 2016-04-19 19:52