Publicité
15 mars 2016 - 07:02 | Mis à jour : 17:05

Un nouveau rôle d’évaluation qui fait jaser à Saint-Modeste

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 3

Saint-Modeste – Plusieurs propriétaires de Saint-Modeste ont eu tout un choc dans les derniers jours, alors qu’ils ont constaté une importante augmentation de leur compte de taxes. Le résultat d’un nouveau rôle d’évaluation qui ne fait évidemment pas l’affaire de tous. 

Il y a six ans que le rôle d’évaluation de Saint-Modeste n’avait pas été renouvelé. Chose maintenant faite, bon nombre de citoyens expriment leur grogne et leur surprise. Dans une missive virtuelle envoyée aux médias de la région, Michaël Pelletier, un résident de la rue Principale,  mentionne que la question a été abordée au conseil municipal, mais que la réponse à savoir « s'il avait un plan pour contrer la hausse » est restée « évasive et peu précise ». 

« Évaluée à 119 000 $ en 2010, ma maison vaudrait aujourd'hui 185 000 $. Pourtant, rien ne justifie une hausse aussi importante. Concrètement, c'est une hausse de taxes de 498,65 $. Ce n’est pas possible », a-t-il commenté, incrédule. 

Rejointe lundi, une citoyenne qui a préféré garder l'anonymat a également témoigné que la valeur de sa maison a augmenté de 36 000 dollars. Résultat : son compte de taxes est plus de 100 $ supérieur à celui de l’année dernière. «Je n’ai même pas utilisé mes pinceaux une seule fois!», s’est-elle exlclamée. «C’était une bien mauvaise surprise, je n’y croyais pas.»

VALEUR MARCHANDE

Guy Berger, chef d’équipe et technicien en évaluation à la MRC de Rivière-du-Loup, rappelle que le rôle d’évaluation est influencé par la valeur marchande des « immeubles », ce qui comprend les lots à bois, terres agricoles, terrains vacants, ainsi que les résidences. «On regarde toutes les modifications et transactions qui ont été faites dans les différentes secteurs et c’est sur leur analyse que le rôle d’évaluation est basé», explique-t-il, précisant que c'est pour cette raison qu’un secteur comme la rue de la Station a une évaluation plus substantielle qu’ailleurs au village. 

TAUX DE TAXATION À LA BAISSE

Dans la même veine, le directeur général de la municipalité, Alain Vila, souligne que ce ne sont pas tous les citoyens qui ont été affectés par le nouveau rôle municipal. Cette situation a été notamment provoquée par le fait que la municipalité ait décidé de baisser son taux de taxation de 0,17 sous. Auparavant à 1,23 du 100 $, celui-ci est passé à 1,06.

«C’est notre façon de contrer le rôle d’évaluation. Ainsi, un citoyen dont la valeur de sa maison est restée stable ou a légèrement augmenté, ne sera pas très affecté ou pourrait même accueillir une pette baisse sur son compte de taxes», a-t-il mentionné. «Le conseil ne peut pas faire autrement, ne peut pas agir individuellement.»

S’ils le désirent, les citoyens qui souhaitent contester le rôle d’évaluation peuvent le faire jusqu'au 30 avril prochain. Mais attention, il faudra des arguments «béton», prévient Guy Berger. 

 

Publicité