Publicité
20 septembre 2010 - 16:33

Un nouvel organisme de bassin versant dans l’Est du Québec

Témiscouata - Au début du mois d’avril dernier, entrait en fonction l’Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean inc. Cette organisation, en tant que table de concertation, a pour mandat d’organiser la gestion intégrée de l’eau sur la portion québécoise du bassin versant du fleuve Saint-Jean.

Ce bassin versant qui prend source, entre autres, en territoire québécois, s’étend principalement au Nouveau-Brunswick et dans l’état du Maine aux États-Unis, puis termine son cours dans la Baie de Fundy à la hauteur de Saint-John, N-B. Le secteur, dont l’Organisation québécoise a mandat de gestion, s’étire sur le versant Est des Appalaches et se répartit comme suit : 63% dans la MRC de Témiscouata puis 37 % partagé entre 7 autres MRC à raison de 1% à 10% du territoire par MRC. Ces MRC sont celles de Rimouski-Neigette, Les Basques, Rivière-du-Loup, Kamouraska, L’Islet, Montmagny et Les Etchemins.

La mise sur pied, au Québec, des organismes de bassin versant est issue d’une nouvelle gouvernance de l’eau axée sur la gestion intégrée, elle-même issue de la politique nationale de l’eau adoptée par le gouvernement en 2002. Un organisme de bassin versant (OBV) est en réalité une table de concertation ayant pour objectif de concilier développement économique et protection de la ressource eau et des habitats associés, dans une perspective à long terme.

Pour remplir ce mandat, l’OBV doit procéder par acquisition de connaissances, rapatriement de données, consultation de la population et des acteurs de l’eau, éducation et sensibilisation. Ultimement, l’élaboration du plan directeur de l’eau (PDE), constitue le principal mandat d’un OBV. Ce document public se veut une synthèse des connaissances et des orientations concernant l’eau sur le territoire du bassin versant. Dans le cas présent, la publication du plan directeur de l’eau est prévue pour 2012.

Pour arriver à ses fins, le conseil d’administration de l’Organisme a procédé en avril, à l’embauche d’un coordonnateur. C’est Normand Morin, cofondateur et jusqu’à récemment, coordonnateur de la Société d’aménagement de la rivière Madawaska et du lac Témiscouata (SARMLT), qui fut sélectionné. La SARMLT est en fait l’organisation instigatrice de la mise en place de l’OBV. Lucie Leclerc, secrétaire administrative, joignit également l’Organisme à ce moment.

En septembre, l’équipe fut complétée par l’embauche de Catherine Dufour, Biologiste, chargée de projet géomatique et plan directeur de l’eau et Michel Grégoire, Géographe, chargé de projet sensibilisation et cyanobactéries. Le siège social de l’Organisme a pignon sur rue à Dégelis dans la MRC de Témiscouata.

Un site web de l’Organisme sera éventuellement mis en ligne. Pour en connaître d’avantage sur la gestion intégrée de l’eau par bassin versant, vous pouvez consulter le site du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec au www.robvq.qc.ca ou le site du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs au www.mddep.gouv.qc.ca/eau/bassinversant/index.htm.


Publicité

Commentez cet article