Publicité
20 avril 2018 - 14:59

Premier Tech accompagne le Défi Everest vers de nouveaux sommets

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Ce sera en 2018 le Défi Everest Premier Tech, la multinationale de Rivière-du-Loup a officialisé son partenariat en conférence de presse le 20 avril. De plus Yvan L’Heureux, instigateur et vice-président de l’évènement, a également indiqué que la sixième édition atteindra de nouveaux sommets, notamment de 2 000 à 2 500 participants dans la côte St-Pierre le dimanche 23 septembre prochain.

Premier Tech devient donc le Commanditaire Sommet. «Fidèle aux valeurs et à l’engagement social de l’entreprise, cette collaboration est toute naturelle pour Premier Tech : un évènement sportif où le travail d’équipe, le dépassement de soi, la passion, la santé et la communauté sont mis en valeur», a mentionné Jean Bélanger, président et chef de l’exploitation de Premier Tech. D’ailleurs plus de 50 équipiers de l’entreprise participeront à la 6e édition comme pour les années précédentes.

«Premier Tech est présent en région, c’est important pour nous de rayonner avec notre communauté», a poursuivi M. Bélanger. Celui-ci a préféré ne pas dévoiler la valeur monétaire de cette collaboration. «Ce qu’il faut retenir c’est le geste, l’argent c’est secondaire. Nous ne sommes pas gênés du montant, mais ce n’est pas la partie de l’évènement qu’il faut retenir», a expliqué le président et chef de l’exploitation.

2 000 À 2 500 PARTICIPANTS

D’autres collaborations permettront en 2018 d’atteindre un nouveau sommet en terme de participation. «Nous aurons de 2 000 à 2 500 personnes dans la côte Saint-Pierre le dimanche parce que nous invitons les jeunes du module École au Sommet à revenir lors de cette journée», a indiqué M. L’Heureux.

Grâce à une entente conclue avec la Commission scolaire de Kamouraska – Rivière-du-Loup et surtout au soutien de la MRC de Rivière-du-Loup, le module École au Sommet est cette année offert gratuitement à tous les élèves de la MRC inscrits présentement en 4e et 5e année. Ainsi 750 jeunes et 100 accompagnateurs seront dans la côte Saint-Pierre le vendredi 21 septembre prochain pour effectuer quelques montées vers leur Everest.

«Les 13 maires seront présents pour accompagner les écoles primaires», a souligné Michel Lagacé, préfet. La MRC de Rivière-du-Loup verse 14 000 $ cette année pour son implication dans le Défi Everest Premier Tech. De plus, le conseil d’administration du parc éolien Viger-Denonville verse un total de 7 200 $, soit 500 $ par école primaire afin de mettre en place un projet dans chaque communauté.

DE L’ART DANS LA CÔTE

Autre nouveauté, il y aura de l’art dans la côte Saint-Pierre lors du Défi Everest Premier Tech. En partenariat avec le Musée du Bas-Saint-Laurent, le Macadam Ados deviendra une nuit en couleurs. La population sera invitée à décorer l’asphalte tout en encourageant les jeunes relevant leur défi du plus grand nombre de montées et de descentes en 12 heures, du samedi 19 h à 7 h le dimanche matin. Tout le matériel nécessaire sera fourni.

Un deuxième volet permettra à cinq artistes de créer une œuvre dans la côte Saint-Pierre en direct le dimanche. Il y aura un appel auprès des artistes à la mi-mai. «On croit à l’art comme saine habitude de vie», a lancé Mélanie Girard, directrice générale du Musée.

COLLABORATIONS

La Ville de Rivière-du-Loup a accepté que la côte Saint-Pierre soit fermée le vendredi 21 septembre en après-midi et du samedi 22 septembre en soirée au dimanche 23 septembre en après-midi. «Le Défi Everest Premier Tech, c’est tout un milieu qui s’engage, une collectivité qui se met en mouvement. Bravo à tous les organismes qui collaborent et j’invite les citoyens à participer en grand nombre», a mentionné Nelson Lepage, conseiller municipal.

Samuel Lajoie, président de la Fondation Jeunesse Côte-Sud, a indiqué que le Défi Everest Premier Tech est en train de prendre une ampleur sans fin. «Cette année, la Fondation va s’impliquer un peu plus sur le terrain», a-t-il précisé.

Quel que soit le module, tous les participants peuvent récolter des dons qui seront remis à l’organisme de leur choix. Cette année, tous les organismes peuvent déposer leur projet, et pourquoi pas se constituer une équipe. Grâce aussi à la générosité des membres de la Cordée Info Dimanche, c’est l’entièreté des dons qui est reversé au milieu.

Publicité

Commentez cet article