Publicité
12 avril 2018 - 18:00

L’île Verte, une île et son phare

Toutes les réactions 1

L’île Verte a bien changé depuis un demi-siècle. Mais elle demeure pour les Bas-Laurentiens un lieu phare s’il en est un. La Société d’histoire et de généalogie de Rivière-du-Loup vous convie à venir rencontrer un Verdoyant de cœur, Jocelyn Lindsay, le jeudi 26 avril, à 19 h 30, à la Maison de la culture louperivoise.

Le conférencier parlera de l’évolution de l’île et de ce qui a contribué à la transformer et ce sous plusieurs angles, comme par exemple, les caractéristiques de sa population, l’éducation, les transports, etc. Par ailleurs, partant de son expérience personnelle à l’île Verte où il a vécu jusqu’à l’âge de 18 ans, le conférencier fera ressortir les caractéristiques importantes de la vie dans une station de phare.

Membre d’une famille dont le patronyme reste accroché aux embruns du fleuve, des photos d’époque illustreront ces propos. Une compétence hors du commun, ayant enseigné pendant 35 ans à l’université Laval, lui a permis de collaborer à diverses publications comme Le grand livre d’or des Lindsay et L’île Verte, le fleuve, une île et son phare, publiés aux Éditions GID. De surcroît, il est un collaborateur du bulletin Le Louperivois de la Société.

Une soirée à ne pas manquer, jeudi 26 avril, à 19 h 30!

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)


  • Je n'habite pas sur place à Rivière-du-Loup et je ne pourrai me rendre à la conférence . L'Île Verte est chère à mon coeur , ma grand-mère y est né à la fin des 1800.

    Est-il possible pour quelqu'un de faire une bonne vidéo avec un audio potable et de mettre la vidéo sur YT ? Merci .

    Pierre Fraser - 2018-04-14 01:23