Publicité
9 avril 2018 - 15:13

Internet haute vitesse au cœur des opérations d’érablières à Saint-Athanase

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 2

La gestion des opérations à distance, la télémétrie, la vidéosurveillance et la téléphonie cellulaire par Wi-Fi, Internet haute vitesse est maintenant un élément important du travail des acériculteurs. Grâce à un investissement de 25 000 $, une vingtaine d’entreprises acéricoles du secteur de la rivière Noire à Saint-Athanase peuvent maintenant en bénéficier.

Ce projet a été initié par Sylvain Patry de l’Érablière La Coulée Creuse en partenariat avec l’entreprise Interspek. L’accès Internet prend sa source au bureau municipal pour ensuite être transmis par antenne microondes vers la tour de télécommunication principale située en forêt à l’un des points les plus hauts de la région. Pour cette partie du projet bénéficiant à plusieurs acériculteurs, la MRC de Témiscouata a investi 13 600 $, la Municipalité de Saint-Athanase 5 000 $, le député-ministre Jean D’Amour 5 000 $ et la Corporation de développement de Saint-Athanase 1 250 $.

Pour leur part, les entreprises acéricoles investissent dans des équipements de haute technologie leur permettant une gestion beaucoup plus précise et efficace de leurs installations avec Internet. Cela va du bâtiment principal aux stations de pompage et même jusque dans des connexions de tubulure. «Les problèmes sont détectés et réparés rapidement», a souligné M. Patry.

«Je tiens à féliciter tous les intervenants pour la concrétisation de cette belle initiative qui permettra aux acériculteurs d’accroitre leur performance et de répondre à leurs besoins en matière d’expansion», a souligné Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. «Je suis convaincu que cette initiative facilitera grandement la vie de nos entrepreneurs acéricoles qui font rayonner notre expertise et notre savoir-faire au-delà de nos frontières», a indiqué le député-ministre Jean D’Amour.

700 000 ENTAILLES

Les 20 entreprises acéricoles qui pourront bénéficier de cette antenne Internet cumulent 700 000 entailles. À elle-seule, l’Érablière La Coulée Creuse compte 111 000 entailles avec un potentiel de croissance jusqu’à 250 000 via du développement et des acquisitions. Avant l’implantation de nouvelles technologies dans les érablières, la production annuelle se situait entre 2,5 et 3 livres de sirop d’érable à l’entaille. Maintenant, ces entreprises modernes atteignent des niveaux de 4,5 à 5 livres à l’entaille. L’Érablière La Coulée Creuse a même établi un record l’an dernier, une excellente année au Bas-Saint-Laurent, avec une récolte de 6 livres à l’entaille.

Sylvain Patry et ses trois fils ne veulent pas s’arrêter là. «Nous avons réalisé cette année un investissement de 1 500 000 dollars», a mentionné M. Patry. En effet, on ne parle plus de cabane à sucre dans les installations de L’Érablière La Coulée Creuse. De la tubulure à perte de vue, des stations de pompage à différents endroits, un bâtiment principal agrandi, deux imposants évaporateurs et des équipements de contrôle à la fine pointe de la technologie, nous sommes ici en présence d’une entreprise de premier plan qui compte 12 employés. «Nous avons produit 672 000 livres de sirop d’érable l’an dernier; nos nouvelles installations nous permettent de bouillir 1,5 million de livres», a conclu Sylvain Patry.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Et pendant ce temps il n'y a toujours pas de couverture cellulaire sur l'ensemble de la municipalité.

    Biopaysan - 2018-04-13 08:33
  • Félicitations,c'est avec des projets comme ça que vous faites évoluer l'industrie acericole.

    Danielle m - 2018-04-10 20:04