Publicité
22 février 2018 - 10:38

Les élèves de Saint-Honoré reprendront les cours à Témiscouata-sur-le-Lac et Saint-Louis-du-Ha ! Ha !

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La soixantaine d’élèves de l’école Les Moussaillons de Saint-Honoré-de-Témiscouata seront relocalisés dans les établissements scolaires de Saint-Louis-du-Ha ! Ha ! et de Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Cabano, le temps que l’école soit remise sur pied. Le 15 février, une défectuosité d’une fournaise à l’huile a créé de la fumée qui s’est répandue dans l’école primaire. Elle est fermée depuis pour rétablir la situation.

Le plan de relocalisation présenté aux parents le 21 février prévoit que les enfants de 1ère à 4e année se rendent à l’école Georges-Gauvin de Saint-Louis-du-Ha ! Ha!. Les élèves de maternelle 4 et 5 ans de même que ceux en 5e et 6e année seront dirigés à l’école Gérard-Collin de Témiscouata-sur-le-Lac. «On souhaitait faire la répartition ainsi pour permettre aux élèves de maternelle d’être parrainés par les plus vieux pour les rassurer», explique le directeur de l’école primaire Les Moussaillons, Jules Soucy. Les enfants suivront leurs cours avec les mêmes enseignants qu’à l’habitude, ce sont seulement les locaux qui changent.

Deux autobus scolaires s’occuperont de transporter les enfants à bon port dans les deux municipalités avoisinantes. Des techniciennes scolaires et des enseignants encadreront les élèves afin de s’assurer qu’ils prennent le bon autobus. «Les titulaires attendront leurs groupes aux deux écoles. Chaque direction sera dans l’une des deux écoles lors de l’arrivée des enfants», précise M. Soucy. Les cours pourront ainsi reprendre le 23 février. Le directeur de l’école Les Moussaillons souhaite que les élèves puissent réintégrer l’école de Saint-Honoré-de-Témiscouata au retour de la semaine de relâche, le 13 mars.

Les travaux se poursuivent d’ailleurs afin de remettre l’école sur pied le plus tôt possible. «(Le 22 février), une équipe de peintres s’affairait à mettre sur scellant sur les murs de béton de la salle des fournaises pour éliminer les odeurs. Nous allons également faire repeindre le service de garde, le vestiaire et les endroits qui ont été plus touchés», précise le directeur Jules Soucy.

Il ajoute avoir fait l’achat de détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone qui seront installés dans l’établissement. L’école n’est pas reliée directement avec les centrales d’urgence dans le cas où un incendie se déclare.

M. Soucy assure que les parents seront informés de l’évolution et de l’échéancier des travaux qui permettront aux élèves de réintégrer leur école régulière. Les deux objectifs de la direction sont de ramener les enfants dans un lieu d’enseignement adéquat et de remettre l’école sur pied le plus rapidement possible.

Publicité

Commentez cet article