Publicité
25 janvier 2018 - 16:35

La CAQ promet une réduction de 60 % des taxes scolaires

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Nous sommes à huit mois de l’élection provinciale qui aura lieu le 1er octobre prochain et déjà on assiste à des engagements de la part des partis. Ainsi la Coalition Avenir Québec (CAQ) promet une importante réduction des taxes scolaires de l’ordre de 60 % pour les familles du Bas-Saint-Laurent.

Le porte-parole de la CAQ en matière d’éducation, Jean-François Roberge, a blâmé au passage le député-ministre de Rivière-du-Loup – Témiscouata, Jean D’Amour, et son collègue libéral de la Côte-du-Sud, Norbert Morin. «Au lieu de soulager les familles et mettre les régions sur le même pied d’égalité, les libéraux perpétuent l’iniquité que vivent les citoyens du Bas-Saint-Laurent», a mentionné le député caquiste.

Jean-François Roberge a indiqué qu’un gouvernement de François Legault appliquera d’ici les quatre premières années de son mandat un taux unique à l’échelle du Québec : le plus bas en vigueur actuellement (10,54 cents). La CAQ a fait cette proposition en réaction à un projet de loi du gouvernement libéral qui vise à établir un taux uniforme de taxation, mais à l’intérieur des régions. La réforme libérale vise donc à ramener les taux au niveau le plus bas dans chaque région administrative.

Par rapport au projet de loi libéral, la proposition caquiste représente une baisse de taxes de 397 $ pour chaque famille du Bas-Saint-Laurent, propriétaire d’une résidence de 280 000 $. Ainsi, une famille de la région, possédant une résidence estimée à 280 000 $, paiera des taxes scolaires de 269 $ avec la proposition caquiste, contrairement à 666 $ avec le projet de loi du Parti libéral du Québec. La baisse serait de 272 $ pour une maison de 200 000 $ et de 195 $ pour une maison de 150 000 $.

«La proposition libérale est totalement inéquitable. Pourquoi les familles du Bas-Saint-Laurent paieraient-elles un taux de taxes scolaires plus élevé que celui des autres régions ? Jean D’Amour et Norbert Morin préfèrent se fermer les yeux plutôt que d’aider nos familles. Avec la CAQ, tous les Québécois paieront le taux le plus bas, peu importe où ils habitent. Fini les mauvaises surprises. Les citoyens du Bas-Saint-Laurent paieront moins de taxes scolaires, sans que cela n’occasionne des coupures de services», a conclu Jean-François Roberge,

député de Chambly.

Publicité

Commentez cet article