Publicité
8 janvier 2018 - 13:24

La Société d’Action nationale fait son bilan

La Société d’Action nationale de Rivière-du-Loup a fait son bilan lors de sa 19e assemblée générale tenue en fin d’année 2017. Ce fut l’occasion pour le président sortant Daniel Dubé de dresser le portrait des différentes actions menées par la Société au cours de l’année écoulée et de présenter trois panélistes du Réseau Québec-Monde qui ont été témoins du référendum en Catalogne le 1er octobre dernier.

De toutes les activités tenues par la SAN, M. Dubé a mentionné la commémoration du Jour du Drapeau souligné, lors de son 69e anniversaire le 21 janvier, par des articles publiés dans les journaux ainsi que par l’utilisation dans des classes de 6e année du primaire, d’une trousse pédagogique proposant aux jeunes une activité dévoilant l’historique de notre drapeau. 

De plus, le 23 janvier aux Fous Brassant, les participants ont apprécié la projection du documentaire «Un homme de parole» portant sur Michel Chartrand, grand défenseur des travailleurs et de la justice sociale. De même, le 23 mai, lors de «La Journée nationale des Patriotes», un  5 à 8 en compagnie du chansonnier Hubert Cotton, a  donné l’occasion de rappeler les origines démocratiques du Québec. 

Cependant, l’évènement ayant attiré le plus l’attention est la traditionnelle Grande Tablée du 24 juin qui en était à sa 19e édition.  Au cours de ce repas patriotique et devant près de 200 convives, la SAN, s’inspirant du thème «Québec, emblème de notre fierté», a honoré  la «Patriote de l’année 2017», Lucie Dumont de Rivière-du-Loup, ex-enseignante à l’origine du projet Chaîne de vie,  reconnue pour son dynamisme et sa créativité hors du commun. Par la même occasion, un hommage posthume a été rendu à un patriote du passé, Luc Simard, pour le rôle majeur joué dans la fondation et le développement des postes de radio et de télévision modernes de la région.

CONFÉRENCIERS

Les trois conférenciers invités à l’assemblée générale, Paul Crête ex-député du Bloc, Élise Péloquin de l’exécutif national du PQ et Vincent Couture, président des exécutifs local et régional du PQ, ont intéressé au plus haut point l’auditoire grâce à la clarté de leurs propos. Sur place dans la semaine précédant le référendum, ils y ont rencontré des élus, des représentants de partis politiques, de la société civile, de syndicats ainsi que des experts de la question catalane. Toutes les informations recueillies leur ont permis de mieux nous faire comprendre les enjeux du référendum catalan. «Les gens veulent que l’on montre ce qui se passe en Catalogne, que l’on montre la brutalité manifestée par l’État espagnol. J’ai été témoin de gens qui votaient dans la plus grande dignité; ils voulaient exercer leur droit de vote, et ce, sans violence», a témoigné Vincent Couture.

Les trois conférenciers ont insisté sur le contraste frappant entre l’attitude du gouvernement central de Madrid qui a fermé près de 400 bureaux de vote et détruit environ 770 000 bulletins de vote, alors que les nationalistes catalans se sont présentés unis pour défendre le référendum d’autodétermination, car c’était pour eux une question de démocratie. À noter que malgré les obstacles mis de l’avant par les policiers d’état, 42% des citoyens ont voté dont 90% pour le Oui.

Par ailleurs,  une nouvelle figure, Johanne Campagna, se joint au conseil d’administration au poste de secrétaire, tandis que Daniel Dubé est porté à la présidence, Hugues Belzile à la vice-présidence et Marco Voyer-Bélanger à la trésorerie. Les administrateurs Louis Bouchard, Anacha Rousseau et Normand Lévesque demeurent à leur poste.

 

Publicité

Commentez cet article