Publicité
19 décembre 2017 - 15:44 | Mis à jour : 15:55

Simulation à bord du NM Trans-St-Laurent: un homme écrasé par une voiture

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 3
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

L’équipage du NM Trans-St-Laurent a vécu une simulation de situation d’urgence le 19 décembre en avant-midi. Les premiers répondants à bord sont intervenus rapidement afin de stabiliser un homme qui s’était fait écraser sous une voiture, en attendant les services d’urgence.

Le but de cette opération annuelle est de répondre en tout temps aux exigences du système de gestion de la sécurité des infrastructures terrestres de la Société des traversiers du Québec et de la Traverse Rivière-du-Loup/Saint-Siméon.

«C’est un exercice coordonné qu’on doit faire à chaque année avec les pompiers. Nous avons eu un cas réel où un membre de notre équipage s’est fait frapper par une voiture, mais n’a pas été blessé. On voulait recréer la situation en pire afin d’intervenir. Nous avons fait comme si quelqu’un s’était fait frapper par une voiture et s’était fait trainer sur quelques mètres», raconte le capitaine du NM Trans-St-Laurent, Marco Ouellet.

Cette simulation a aussi permis à l’équipe de premiers répondants sur le bateau de réagir rapidement afin de stabiliser le blessé en attendant les pompiers. «Pour rester à la page et au fait des nouvelles normes, on fait des exercices comme cela pour garder les gens à jour», a précisé le directeur de la traverse, Serge-Martin Denis.

«On a toujours des gens qui ont des formations de secourisme élémentaire ou avancé en mer. On a de bonnes connaissances par rapport aux exigences», complète M. Ouellet. Les employés ont aussi eu à gérer simultanément un déversement d’huile à l’arrière du navire.

Les pompiers du Service de sécurité incendie ont donc stabilisé et soulevé le véhicule afin de dégager la personne coincée pour qu’elle soit prise en charge par les paramédics. Les premiers répondants à bord s’étaient assurés que les signes vitaux du blessé soient stables et qu’il ait accès à de l’oxygène. Cette opération a été complétée en une heure environ. 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Félicitations, c'est toujours plus rassurant, quand on sait que l'équipage est formé, en cas d'urgence, continuer votre beau travail, passe de Joyeuses fêtes

    Victoire - 2017-12-20 16:00
  • Très belle initiative. La préparation des équipages aux situations d'urgence est très rassurant pour les passagers. Bravo pour votre professionnalisme.

    Isabelle Beaudoin - 2017-12-20 11:13
  • Bravo! On est jamais trop préparé pour de telles situations lorsqu'elles se produisent véritablement. Ça me donne confiance en nos premiers répondants.

    Richard Boudreau - 2017-12-20 09:06