Publicité
19 décembre 2017 - 13:18

Bernard Généreux dresse son bilan de la dernière année

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

Le 18 décembre, le député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, a dressé le bilan de son année 2017 à Ottawa et dans la circonscription. Une période active pour les conservateurs qui, avec un nouveau chef, ont talonné le gouvernement libéral sur plusieurs sujets, rappelle-t-il. 

Si le Parti conservateur a ouvertement critiqué la réforme fiscale du ministre Bill Morneau, en affirmant notamment que celle-ci aurait un impact nocif sur les propriétaires de PME, c’est assurément son opposition aux projets de loi sur la légalisation du cannabis qui est toujours d’actualité.  

À la fin novembre, M. Généreux a déposé en Chambre des communes une pétition des Cercles de fermières du Québec demandant un moratoire sur les projets de loi C-45. 

«C’est un projet de loi expéditif qui a été mal ficelé, mal organisé et qui est bourré de trous», lance-t-il. «Beaucoup de sénateurs sont très inquiets par rapport à ce projet-là. On espère maintenant qu’ils se présenteront en remparts.»

Lors de la course à la chefferie qui a élu Andrew Sheer comme chef du Parti conservateur, M. Généreux s’est aussi positionné fermement «en faveur du maintien de la gestion de l’offre», contrairement à ce qu’a avancé le candidat Maxime Bernier. Il soutient que le gouvernement Trudeau aurait dû anticiper que les producteurs laitiers soient dans la mire de l’administration Trump dans le cadre de la renégociation de l’ALÉNA.

D’ailleurs, selon M. Généreux, l’un des principaux défis de la prochaine année sera de faire connaître M. Sheer au Québec, où il est moins connu. En prévision des prochaines élections, 
«Il est jeune, mais il est expérimenté et parfaitement bilingue. Les Québécois vont apprendre à l’apprécier. C’est essentiel.»

TÉLÉPHONIE CELLULAIRE

Outre ces dossiers d’ordre plus national, Bernard Généreux indique qu’il continue d’entretenir la conversation avec les fournisseurs de services de téléphonie cellulaire concernant les problèmes de connexion vécus dans la région. Un dossier dans lequel il a mis beaucoup d’efforts depuis son élection. Il espère aussi que les critères d’admissibilité d’un nouveau fonds du CRTC seront favorables aux régions. 

TOURNÉE AGROALIMENTAIRE 

Par ailleurs, Bernard Généreux a annoncé qu’il entamera une tournée agroalimentaire de quatre semaines entre avril et septembre. Après les succès des tournées portant sur l’industrie touristique et sur les entreprises à la recherche de main-d’œuvre, il trouve maintenant important de faire la promotion d’un des fleurons de l’économie de la circonscription. 

«Notre expertise dans l’industrie de l’agroalimentaire est grande et je souhaite la faire connaître davantage. Nous visiterons des petites et des grosses entreprises. Nous voulons aller voir des fermes de toutes les envergures et toutes les disciplines, les centres de formation aussi.» 
Les visites se feront sous quatre grands axes, la recherche et le développement, l’enseignement, la production et la transformation. 

D’ici la prochaine session parlementaire, qui débutera en février, Bernard Généreux compte passer beaucoup de temps dans le comté. 

 

Publicité

Commentez cet article