Publicité
13 décembre 2017 - 06:00 | Mis à jour : 08:46

Le journaliste à la retraite Yvan Poulin s'éteint

Francois Drouin

Par Francois Drouin, Journaliste

Twitter Francois Drouin
Toutes les réactions 1

Info Dimanche a appris avec douleur et tristesse la mort d'Yvan Poulin. M. Poulin a été le premier rédacteur en chef et journaliste de votre hebdomadaire, de 1992 à 1994. Il est décédé à son domicile de Montréal le samedi 9 décembre, à quelques jours de son 72e anniversaire de naissance.

Pour Michel Chalifour, l'un des quatre fondateurs d'Info Dimanche, Yvan Poulin était avant tout un journaliste extraordinaire. «Yvan fait partie des éléments très, très importants du démarrage d'Info Dimanche. Son apport va bien au-delà du titre qu'il portait.»

L'actuel directeur de publication et copropriétaire d'Info Dimanche, Martin Morissette, se souvient d'un homme vif d'esprit. «Il était d'une redoutable efficacité. À mon arrivée chez Info Dimanche en 1994, ça m'avait frappé. En une journée, Yvan pouvait écrire, et bien écrire, tout le contenu d'un journal.»

Pour Monique Dionne aujourd'hui directrice-générale de Tourisme Rivière-du-Loup et journaliste de 1992 à 2009 chez Info Dimanche, Yvan Poulin est celui qui lui a offert sa première chance. «Je me suis toujours sentie comme sa protégée. Il a fait de moi la journaliste que j'ai été pendant 17 ans. C'est une très triste nouvelle pour moi et les gens qui ont croisé sa route.»

Comme plusieurs, elle souligne la grande intelligence et la vivacité d'esprit comme traits marquants du disparu. «Il est certainement l'un des grands du journalisme louperivois. Son sens de l'analyse redoutable, sa plume... il aimait challenger ses interlocuteurs. Mais ce que je retiens de lui c'est sa grande sensibilité», s'est rappelée Mme Dionne.

De son côté, Sylvain Dionne qui a bien connu Yvan Poulin s'est rappelé son amour pour une langue qu'il maitrisait dans toutes ses subtilités. «Il écrivait d'une sublime façon, il savait tirer des phrases magnifiques. Cette langue, il en maitrisait le contour et les détours. Il fallait percer son armure à jour, mais on découvrait une personne d'une grande sensibilité. C'était un monstre sacré», a souligné M. Dionne qui a aussi été le correcteur d'Info Dimanche dans ses premières années.

Yvan Poulin a collaboré à de nombreuses publications dans sa carrière notamment au Portage et dans diverses publications des Maritimes. Il a aussi été directeur des communications à la Commission scolaire de Kamouraska - Rivière-du-Loup. Toute l'équipe d'Info Dimanche offre ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis d'Yvan Poulin.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Yvan Poulin fait partie des grands de la presse régionale mais aussi bien au-delà de celle-ci. Il était un vrai journaliste d’enquête qui savait creuser un dossier avant d’emettre et transmettre son opinion.

    Bien que précis dans le résumé de nouvelles, ses éditoriaux étaient éloquents et réfléchis. Oui, il savait poser « la question qui tue »! Avec lui, pas de faux-fuyants. La nouvelle était vraie et méritait une transparence sans tache.

    Ceux avait quelque chose à lui reprocher étaient sans doute ses adversaires au Scrabble 😀.

    Une perte pour ses amis et proches. Toutes mes condoléances à ces derniers et à ses collègues l’ayant côtoyé chez Info-Dimanche. RIP Yvan.

    Gaston Pelletier - 2017-12-13 10:13