Publicité
22 octobre 2017 - 13:00

Les jeunes font avancer la société, appuyons-les!

À travers une multitude d’initiatives réalisées dans le cadre de la Semaine de la coopération 2017, les dirigeants et employés du Mouvement Desjardins réitèrent leur engagement en faveur de la réussite des jeunes. Dans notre région, cet engagement des Caisses Desjardins est multiple.

Dans un premier temps, les Caisses du Témiscouata, des Basques et de Saint-Cyprien annoncent un appui de 7 824 $ à la Fondation pour la persévérance scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Cet organisme a comme mission de combler les besoins de base des élèves fréquentant les établissements de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs provenant de familles défavorisées et ce, en mettant l’emphase sur leur persévérance scolaire. C’est d’ailleurs Annie-Pascale Côté, directrice de la Caisse des Lacs de Témiscouata qui est la présidente d’honneur de leur campagne de financement 2017-2018.

De leur côté, les Caisses des Lacs de Témiscouata et du Portage investissent 50 000 $ dans la Fondation du Centre d’études collégiales du Témiscouata. Cet appui financier contribuera à ce que près d’une centaine de jeunes étudiants poursuivent leur parcours scolaire dans notre région. L’établissement scolaire, qui a ouvert ses portes en aout dernier, possède déjà une offre de cours variée, dans un environnement qui favorise l’enseignement personnalisé pour les étudiants.

La réussite des jeunes demeure une priorité pour les Caisses de notre région, et pour l’ensemble du Mouvement Desjardins. Ils sont notre avenir, appuyons-les!

Nous reconnaissons sur la photo : Roger Robitaille, Serge Ouellet, Steve Murray de la Fondation du Centre d’études collégiales du Témiscouata, Louiselle Viel, directrice générale de la Caisse du Portage, Donald Beaulieu, président de la Caisse du Portage, Annie-Pascale Côté, directrice générale de la Caisse des Lacs de Témiscouata, Guy Raymond, président de la Caisse des Lacs de Témiscouata, Édith St-Amant, directrice du Centre d’études collégiales du Témiscouata et Guylaine Sirois, préfet de la MRC.

 

Publicité

Commentez cet article