Publicité
20 octobre 2017 - 06:01

15 $ l’heure, on le mérite

Toutes les réactions 5

À l’heure actuelle, une personne travaillant à temps plein au salaire minimum n’arrive pas à joindre les deux bouts. Augmenter le salaire minimum profite à ceux et celles qui en ont vraiment besoin.

Qui sont les travailleurs et travailleuses au salaire minimum? Plus de 40 % des personnes travaillant au salaire minimum ont plus de 25 ans; il ne s’agit donc pas que d’emplois étudiants. Les femmes représentent quant à elles 57 % des gens payés moins de 15 $ l’heure : la hausse du salaire minimum contribue donc aussi à sortir les femmes de la pauvreté.

Cette hausse causerait-elle des fermetures d’entreprises? Lorsqu’il y a eu des hausses de salaire minimum importantes au Québec, on n’a pas vu le taux de fermeture d’entreprises augmenter mais bien diminuer. Des pertes d’emplois importantes ne se sont jamais matérialisées dans les villes, états et pays qui ont augmenté le salaire minimum de façon importante.

«Pour Québec solidaire Rivière-du-Loup – Témiscouata, il ne fait aucun doute que 15 $ de l’heure, on le mérite. Il ne faut pas avoir peur de l’affirmer. Si toutes les personnes gagnant moins de 15 $ de l’heure signent la déclaration au onmerite15.ca, ensemble nous pourrons changer les choses», déclare Goulimine Cadôret, co-porte-parole de Québec solidaire Rivière-du-Loup – Témiscouata.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • La hausse du salaire minimum à 15$ de l'heure ne se fera pas du jour au lendemain sans considérer les différents enjeux pour les travailleurs et travailleuses au salaire minimum autant que pour ceux (retraités, autres travailleurs, etc.) qui ne le sont pas. La proposition du 15$ de l'heure est portée par plusieurs acteurs de la société civile et n'est pas l'exclusivité de Québec solidaire. Les oiseaux de malheur qui promettent des catastrophes si le salaire minimum est haussé à 15$ de l'heure ont rarement des considérations pour les travailleurs au salaire minimum qui leur rendent mille et un services au cours de leur journée. Les travailleurs et travailleuses au salaire minimum ont droit à autant de dignité et de respect que n'importe quel autre citoyen et hausser le salaire minimum à 15$ de l'heure va en ce sens.

    Samuel - 2017-10-21 21:26
  • Je pense qu’il est urgent de mettre les pendules à l’heure et de dénoncer très haut le danger que représente le passage au salaire minimum à $15, comme le propose ``Québec Solidaire``, pour les bas retraités dont le revenu est peu ou pas indexé (loi 68 de René Lévesque en 1982). Il est évident, mathématiquement parlant, qu’en augmentant les salaires des services, on sera entrainés vers une inflation des prix. Ceci est incontestable. Phénomène que pourront supporter ceux qui seront augmentés, (sans pour cela les enrichir par rapport au nouveau coût de la vie). Mais, chose importante, cela créera une baisse du pouvoir d’achat de tous ceux qui ne seront pas indexés selon ce pourcentage. Québec solidaire ne semble se soucier que d’une partie de la population en faisant cette proposition et oublie les conséquences de ce geste sur une autre partie des électeurs. Monter le revenu à $15 l’heure exige de s’intéresser aussi aux autres pauvres qui ne bénéficieront pas de cette poussée.

    gb - 2017-10-20 15:53
  • Que fait on des travailleurs qui on déjà entre 15 et 20 dollars de l'heure qui on plusieurs année de service .Il se font rattrapé par un nouveau qui commence ??? On ajuste eu aussi.

    Gc - 2017-10-20 12:52
  • Ok au salaire minimum à 15$.

    Mais monter le salaire des stagiaires et des travailleurs qui se donnent la peine d’aller à l’école!

    Tu veux avoir une bonne paye, et bin va à l’école!

    Jean-Philippe - 2017-10-20 11:07
  • Il faudra suivre l'Ontario depuis les dernières élections provinciales. Cela car Kathleen Wynne a promis le salaire minimum à 15$ de l'heure. Si elle l'applique, nous auront un modèle comparatif. ;)

    André Loiselle - 2017-10-20 09:53