Publicité
7 octobre 2017 - 15:01

Chaîne de vie : un défi qui rallie

Le député fédéral et porte-étendard du Défi CHAÎNE DE VIE 2017 Bernard Généreux, la mairesse de St-Pacôme Nathalie Lévesque, la présidente de CHAÎNE DE VIE Lucie Dumont, le président de la commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup Yvan Tardif représenté par l’enseignant Charles Fortier, la représentante de familles de donneurs Linda Béland, la mère d’une greffée Guylaine Dumas, le directeur du Camp musical de St-Alexandre et chef de l’Harmonie des Cascades Mathieu Rivest collaborent pour faire de l’événement familial qui se tiendra dans la Côte-des-Chat de St-Pacôme le dimanche 15 octobre dès 9h30 un succès. 

Dans le cadre de la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe, la population est invitée à monter un des 14 sommets identifiés par CHAÎNE DE VIE. Au Bas-St-Laurent, c’est la Côte-des-Chats qui a été sélectionnée pour cette deuxième édition. « Notre municipalité est solidaire du Défi et c’est avec une grande fierté que nous l’accueillerons. L’appui à la coordination que nous offrons aujourd’hui est notre façon de soutenir cette levée de fonds d’envergure, tout en sensibilisant la population à la cause du don d’organes au Québec! » affirme la mairesse de St-Pacôme Nathalie Lévesque.

Les marcheurs de tous âges, de tous niveaux sont invités à s’inscrire sur le site defi.chainedevie.org pour encourager une équipe ou encore pour participer à une montée symbolique, qui représente le parcours d’un receveur en attente d’une greffe. Le coût de l’inscription est un don de 25$ en ligne ou 30$ la journée de l’événement. Aucune contribution financière n’est demandée aux personnes de 18 ans et moins ainsi qu’aux étudiants des cégeps et universités.

Pour sa part, le député indique « à chaque année, mon équipe et moi choisissons une cause dans laquelle nous voulons nous investir. Dès la première rencontre avec Lucie Dumont, présidente de CHAÎNE de VIE, il m’était clair que son message se devait de traverser les frontières des provinces pour toucher tout le pays. Je suis fier que nos jeunes apprennent dans leurs classes, grâce à ce projet, qu’un seul don peut sauver jusqu’à huit vies. »

« Le Défi CHAÎNE DE VIE est une occasion unique de prendre le temps de célébrer le plus beau cadeau qui soit – la vie! » explique Lucie Dumont, président de CHAÎNE DE VIE. 

« La Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup est fière d’avoir contribué au développement de CHAÎNE DE VIE depuis ses tout débuts. De nombreux intervenants ont investi temps et énergie à cette noble cause, en plus d’y avoir participé financièrement au cours des années, et ce, de façon importante. Cet appui bienveillant a favorisé le succès du projet et l’atteinte de ses objectifs de sensibilisation. Nous souhaitons à CHAÎNE DE VIE le plus grand succès, au bénéfice de l’ensemble de la population » déclare le président Yvan Tardif.

 

Publicité

Commentez cet article