Publicité
17 août 2017 - 13:55

Pas avant 2018 pour l’eau potable dans le quartier Notre-Dame-du-Lac

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac devra attendre en 2018 pour réaliser les travaux de la conduite d’eau potable pour le quartier Notre-Dame-du-Lac. Ceux-ci étaient d’abord prévus cet automne.

«C’est le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire qui a initié la demande de reporter le projet et nous ne sommes pas les seuls. Nous n’avons pas toutes les informations nécessaires pour aller de l’avant», a expliqué Chantal-Karen Caron, directrice générale de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. Le Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées prévoyait l’échéance de ce projet en mars 2018.

ANALYSES

«Nous avons mandaté des ingénieurs de la firme LER pour avoir toutes les analyses nécessaires; il faut d’abord s’assurer de la façon de procéder. Nous sommes dans l’attente de leur réponse», a précisé Mme Caron. Des forages ont été réalisés pour voir la composition des sols, notamment la présence de roc. «Devrons-nous utiliser des conduites isolées moins profondes dans certains secteurs ou passer un peu à côté de la piste cyclable?», a donné en exemple la directrice générale.

C’est seulement après avoir eu toutes ces réponses que la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac pourra établir un échéancier des travaux en 2018. Outre la construction de la conduite d’eau pour desservir le secteur de Notre-Dame-du-Lac, le projet comprend des travaux afin de bonifier l’usine de filtration située dans le quartier Cabano. «Nous pourrions aller en appel d’offres au courant de l’automne afin de débuter des travaux dans l’usine de filtration. C’est sûr qu’il y aura des travaux au printemps prochain», a souligné Chantal-Karen Caron. Pour la conduite d’eau, la Ville souhaite tenir compte de la saison touristique au niveau de la piste cyclable. «Tout est à évaluer», a-t-elle conclu.

PROJET DE 9,2 M$

Rappelons que le 3 mars dernier, le ministre Jean D’Amour a annoncé une aide financière fédérale-provinciale de 7,6 millions de dollars pour ce projet évalué à 9,2 M$. La Ville déboursera près de 1,6 M$ pour la construction de cette conduite d’eau potable de 13 kilomètres et pour l’optimisation de l’usine de traitement de l’eau potable. Dans ce dossier, l’aide fédérale est de près de 4,6 M$ et l’aide provinciale de 3 M$. La conduite sera enfouie sur le parcours de la piste cyclable qui sera complètement rénovée par la même occasion.

 

Publicité

Commentez cet article