Publicité
2 juillet 2017 - 06:02

Des loisirs accessibles au Kamouraska

Le programme Accès-Loisirs Kamouraska se mettra en branle dès l’automne 2017. Les gens vivant une situation de faible revenu pourront désormais se voir offrir des places de loisirs sportifs, culturels, communautaires et de plein air grâce à la collaboration de COSMOSS Kamouraska, Tandem-Jeunesse, Moisson Kamouraska et les centres d’accueil-partage du territoire, et ce, gratuitement.

Le programme Accès-Loisirs est déjà mis en place dans quelques villes au Québec. C’est sous l’initiative de COSMOSS et avec l’ouverture des partenaires qu’il se déploie au Kamouraska. «Nous lançons aussi  l’invitation aux organisateurs d’activités de loisirs afin qu’ils contribuent au projet en remettant des places de loisirs ou des billets de spectacles/événements», souligne Sophie Archambault, agente de concertation chez COSMOSS Kamouraska. «Donner l’accessibilité aux loisirs pour toute la population permet non seulement de venir en aide aux gens en situation de faible revenu, mais c’est aussi une façon de dynamiser notre territoire. Je salue cette initiative»,  confirme Yvon Soucy, préfet de la MRC.

Les inscriptions seront réalisées en personne dans l’un des trois pôles de services de la MRC, soit à La Pocatière le vendredi 8 septembre au Centre Bombardier de 18 h à 20 h, à Saint-Pascal, le samedi 9 septembre à la salle des Chevaliers de Colomb de 11 h à 13 h 30 et à la municipalité de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, le 10 septembre également de 11 h à 13 h 30.

Les places et les activités disponibles dépendent de la participation volontaire des organismes du milieu engagés dans le programme. Les personnes désirant se prévaloir d’une activité de loisir devront présenter une preuve de revenu lors de la journée d’inscription et ce, en toute confidentialité. Le principe du premier arrivé, premier servi s’applique et aucune réservation de place ne pourra se faire. Plus d’informations sont disponibles auprès de Myriam Thériault au 418-856-7000, poste 3197.


 

Publicité

Commentez cet article