Publicité
27 juin 2017 - 13:22 | Mis à jour : 13:58

Démolition du Centre des loisirs de Cacouna

Geneviève Desjardins

Par Geneviève Desjardins, Journaliste

Toutes les réactions 8
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La municipalité de Cacouna a entrepris la démolition de son ancien Centre des loisirs le matin du 27 juin dès 7h, le bâtiment s’étant détérioré au fil des années. C’est l’entreprise Excavations Bourgoin et Dickner qui a été affectée à la tâche de destruction.

La construction du bâtiment datait de 1975 et il était impératif, selon la mairesse Ghislaine Daris, de le démolir puisqu’il était devenu dangereux pour la sécurité des enfants. Le Centre des loisirs accueillait le centre-jeunes, le terrain de jeux durant l’été, de même que la patinoire l’hiver. Pour l’instant, les activités du centre-jeunes sont relocalisées dans deux locaux du presbytère, et le terrain de jeu a été déplacé à l’école primaire située juste à côté.

PROJET DE RECONSTRUCTION

Le directeur général de la municipalité de Cacouna, Cédrick Gagnon, affirme qu’un projet de construction d’un nouveau Centre des loisirs est en branle, mais qu’il manque toujours l’accord du gouvernement. Le projet représenterait un investissement de 1,7 M$ et la subvention provinciale envisagée est de de plus de 800 000 $.

«Nous sommes prêts depuis longtemps et nous avons fait nos devoirs dans ce projet. Le but premier de ce projet est d’offrir un éventail de services de loisirs bonifié et de favoriser l’arrivée de nouvelles familles dans notre communauté», a déclaré la mairesse par voie de communiqué.

Cacouna espère obtenir une réponse positive pour sa subvention au courant du mois d’aout, à défaut de quoi elle devra retourner en appel d’offre.

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

8 réactionsCommentaire(s)
  • D'accord avec Jean Guy Bérubé. Les chialeux regarde le montant total à payer mais pas ce que ca leur coute individuellement. S'il faudrait toujours écouter des gens comme l'anonyme ''la croisière...'' on irait nulle part. Ça me fait penser aux chialeux de Rivière du Loup qui en ont contre tout. EX: la cote St-Pierre qui coutera $7.8 m. en tout $31.00 pour une évaluation de $200000.00.
    On devrait peut-être informer les payeurs de taxes de leur cout individuel approximatif pour des travaux cet envergure. Peut-être qu'ils se la fermerait.

    René Lapointe - 2017-06-29 06:37



  • 800,000 dollars pour un centre de loisirs , ça revient à combien par personne dans ce village ? De plus , s'il est pour durer 35 ans......Il vaut peut-être mieux acheter des autobus pour se rendre à la paroisse voisine .

    Jean-Guy Bérubé - 2017-06-28 20:40
  • Du neuf pour paraître gros dans ces petits villages sans avenir!
    Avec en plus l'argent des autres pour permettre aux amis du régime d'avoir des contrats.
    Comme cet éléphant blanc que constitue le port de Cacouna depuis près de 50 ans.
    Allez!
    Payez les contribuables pour bien faire paraître le député et ceux qui vous mènent...à vos économies.

    La croisière s'amuse - 2017-06-28 16:10
  • @Azimuth Bonjour. À l'arrivée d'Info Dimanche, alors que les travaux de démolition n'avaient pas encore débuté, les employés attitrés à la tâche étaient en train d'installer un périmètre de sécurité. On peut d'ailleurs voir les barrières qui entourent la scène sur l'une des photos. Merci de votre intérêt et bonne journée.

    Geneviève Desjardins - 2017-06-28 09:16
  • y en as tu qui ont pas grand choses a dire

    cacounois - 2017-06-27 21:03
  • Le plus étonnant ce sont les enfants qui continuent à jouer à quelques mètres derrière le bâtiment. Aucun périmètre de sécurité!!

    Azimuth - 2017-06-27 19:42
  • Spécial ! Lors de l'enregistrement de l'émission La Soirée Canadienne de Cacouna en 1975, ils parlaient de son projet de construction...

    Cerise - 2017-06-27 17:57
  • Si on démolissait tous nos bâtiments et maisons datant de seulement 42 ans, il ne resterait plus grand chose dans la région. Ne pouvait-on pas rénover et agrandir s'il le fallait ? Ça prend toujours du neuf à coût des millions de dollars. Pas surprenant que les municipalités n'aient plus d'argent et que les gouvernements nous taxent et nous imposent comme bon leur semble car au bout du compte, c'est nous qui payons.

    Tanné de payer - 2017-06-27 17:36