Publicité
16 mars 2017 - 06:01 | Mis à jour : 09:45

Le Centre d’archives du Témiscouata inaugure ses locaux

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le Centre d’archives du Témiscouata a inauguré ses locaux le 13 mars dernier au sous-sol du bâtiment de la MRC de Témiscouata dans le quartier Notre-Dame-du-Lac à Témiscouata-sur-le-Lac. De nombreux documents portant sur ce territoire pourront donc y être acquis, traités, conservés et mis en valeur.

«Vaste et conforme aux bases de conservation, le centre peut se vanter de détenir un lieu qui saura permettre un développement sur du long terme», a mentionné Charles-Aimé Bélanger, président. Les 9 premiers fonds d’archives ont été déménagés du BeauLieu culturel au sous-sol de la MRC. Le centre possède maintenant 27 fonds totalisant 130 boites de documents traités. «Dans cinq ans, nous pensons avoir au moins 60 fonds», a indiqué Gaston Pelletier, directeur général. Celui-ci occupe ce poste également au Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup. Le centre peut aussi compter sur une archiviste, Léa Laplante-Simard que l’on peut rejoindre au 418-899-6725 poste 4440.

Un autre moment important a eu lieu le 27 avril 2016 avec la tenue de l’assemblée générale de fondation du nouvel organisme culturel et patrimonial au Témiscouata. Les administrateurs qui ont accepté de diriger la destinée de ce centre d’archives sont : Charles-Aimé Bélanger (président), David Robert (vice-président), Andrée Barbara Dumas (secrétaire-trésorière), Laurette Beaulieu, Jocelyne Dionne, Marie Caron et Richard Dubé. Le budget du Centre d’archives du Témiscouata s’élèvera à environ 50 000 $ annuellement. Il reçoit déjà l’appui de plusieurs organismes du milieu.

LES PREMIERS FONDS

La première étape de ce projet de conservation a eu lieu en 2011 par le rassemblement de 18 fonds d’archives totalisant environ 130 boites de documents. La Société d’histoire et d’archéologie du Témiscouata (SHAT) avait confié le mandat au Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup de traiter les fonds d’archives du Fort Ingall, Compagnie Fraser, Témiscouata Railway, Famille Laplante, Grey Owl, Paul Triquet et Formation Antidote Monde dont il était dépositaire. Le fonds du Musée du Témiscouata s’est ajouté par la suite.

Le travail ne manquera pas au cours des prochains mois, voire des prochaines années, puisque plusieurs fonds d’archives familiaux et d’organismes sont en attente de traitement. «C’est une date marquante, l’histoire du Témiscouata est rassemblée en un seul lieu», a souligné le directeur général. Le local fourni par la MRC est divisé en trois parties principales, soit une salle d’entreposage, une autre de traitement des nouveaux fonds et une importante surface de plancher réservée aux chercheurs. Il y aura également un coin détente.

Au cours des prochains mois, les membres du conseil d’administration, présents sur l’ensemble du territoire de la MRC de Témiscouata, rencontreront diverses personnes pour les informer davantage des services offerts par le Centre d’archives et son importance pour témoigner de l’histoire du Témiscouata, ses organismes, ses entreprises et ses familles.

Publicité

Commentez cet article