Publicité
17 février 2017 - 09:32 | Mis à jour : 15:22

L’école Saint-Marc est toujours à la recherche de nouveaux élèves

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

À Saint-Marc-du-Lac-Long, la pérennité de l’établissement scolaire est une constante préoccupation. Alors que l’école entame présentement la deuxième moitié de son année scolaire, la direction est toujours à la recherche d’élèves pour l’an prochain.

Ainsi, pour une seconde année, le nombre de jeunes inscrits dans le premier groupe d’élèves de l’école Saint-Marc, qui regroupe les classes de 1ère, 2e et 3e année, n’est pas suffisant. En ce moment, ils ne sont que trois, alors que le ministère de l’Éducation en demande un minimum de six pour offrir son financement minimal.

La présente année scolaire avait été rendue possible grâce à la Commission scolaire des Fleuves et des Lacs qui a décidé, il y a quelques mois, de garder la classe ouverte un an de plus (sursis) afin voir les efforts et les initiatives de «recrutement» du milieu porter fruit.

Si le seuil minimal n’est pas atteint à l’automne, les élèves de ce groupe d’âge pourraient bien devoir voyager afin de fréquenter l’établissement scolaire de Rivière-Bleue, la municipalité voisine. Pour le moment, il est cependant trop tôt pour qu’une décision soit prise.

En février 2016, dans le cadre du projet «Mon école en vitrine» de la Commission scolaire, les étudiants de 4e, 5e et 6e année avaient réalisé un diaporama présentant en mots et en images l’école Saint-Marc.

«Saint-Marc est une magnifique petite école (…) Tous les élèves, autant ceux en difficulté d’apprentissage que les plus talentueux, sont choyés, car nos enseignants assurent un enseignement personnalisé », explique l’une d’entre elles, en précisant les particularités propres à l’établissement.

Cet été, consciente de la problématique de dévitalisation, la municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long a été proactive en engageant une agente d’accueil et d’intégration aux nouveaux arrivants, afin, de rendre la région invitante pour de jeunes familles de l’extérieur.

 

 

Publicité

Commentez cet article