Publicité
3 février 2017 - 06:29

«M’as-tu vu ?»

Prudence et vigilance dans les zones scolaires

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Trois élèves de l’école Roy de Rivière-du-Loup ont distribué une centaine de dépliants aux conducteurs dans la zone scolaire de la rue du Domaine, le 30 janvier, accompagnés de la policière Aglaé Ouellet, et de Sylvain Brousseau, directeur du transport scolaire Camille Mailloux RDL. Ils souhaitent faire un appel à la prudence et à la vigilance près des écoles.

«Ce sont les jeunes qui disent aux automobilistes de faire attention pendant notre intervention. Au cours des deux prochaines semaines, la surveillance sera accrue aux abords des zones scolaires», affirme Aglaé Ouellet, responsable du programme d’intervention en milieu scolaire de la Sûreté du Québec. Les jeunes Elydia Bernier, Julianne Hérard et Alexis Beaulieu, élèves de 2e année à l’école Roy ont sensibilisé plus d’une centaine d’automobilistes lundi dernier. 

Le rappel est effectué pour une 29e année consécutive, dans le cadre de la campagne de sécurité «M’as-tu vu?». Tant les élèves que les conducteurs sont touchés par cette initiative.

Les enfants doivent s’assurer  que l’autobus soit complètement immobilisé avant de s’en approcher, et éviter les bousculades à l’approche du véhicule. Au moment de traverser, les enfants doivent compter 10 pas en sortant avant de traverser, et être en mesure de bien voir le conducteur, pour être dans son champ de vision.

Lorsque les feux jaunes de l’autobus scolaire s’activent, les automobilistes doivent se préparer à arrêter. Lorsque le panneau d’arrêt est déployé, tous les véhicules doivent être immobilisés à plus de cinq mètres de l’autobus, sans quoi ils commettent une infraction. «C’est fréquent de voir certains parents qui reconduisent leur enfant à l’école Roy et qui, malgré le fait que le panneau soit déployé, vont se stationner en bordure du chemin, sans s’immobiliser à cinq mètres de l’autobus», souligne Mme Ouellet. Ce comportement constitue à la fois un risque pour les élèves, et une infraction au Code de la sécurité routière.

Les contrevenants s’exposent à neuf point d’inaptitude et une amende de 200$, plus les frais, de quoi dissuader les conducteurs impatients.

La campagne provinciale de sécurité en transport scolaire, du 30 janvier au 10 février. Le slogan «M'as-tu vu?» a pour objectif de rappeler aux usagers de la route l'importance d'être attentifs à la signalisation et aux arrêts fréquents des autobus scolaires

» À lire aussi : La sécurité en zone scolaire, une responsabilité partagée

Publicité

Commentez cet article