Publicité
26 janvier 2017 - 15:15

Des lacunes pour la haute vitesse Internet à Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Rivière-du-Loup, la plus grosse ville du KRTB, devrait avoir tous les services à la fine pointe de la technologie. Ce n’est pourtant pas le cas, particulièrement dans le parc industriel du quartier Saint-Ludger où des entreprises voudraient avoir une bande passante Internet plus performante.

À la dernière séance du conseil municipal de la Ville de Rivière-du-Loup, le sujet a été abordé. Ainsi, la Ville compte demander aux entreprises offrant des services Internet à haute vitesse de déployer leur réseau de fibres optiques dans l’ensemble du parc industriel.

Hugo Dubé, propriétaire de l’entreprise Servlinks Communication et président de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup, a confirmé que les entreprises du parc industriel n’ont pas toutes accès à une bande passante Internet suffisante. «Il y a eu des améliorations dans le passé, mais dans certaines rues du parc la qualité est douteuse», a commenté M. Dubé.

«Videotron a procédé à un déploiement de son réseau. Bell a encore des problèmes mais a des projets en ce sens. C’est pourtant nécessaire en 2017», a précisé le président de la Chambre de commerce. «Certaines entreprises n’ont pas nécessairement besoin de la plus haute vitesse Internet, mais pour d’autres c’est primordial, surtout celles qui ont des communications à l’extérieur», a ajouté le propriétaire de Servlinks Communication.

Si cette problématique affecte des entreprises d’un parc industriel d’une ville de 20 000 habitants, la situation devient encore plus difficile plus on s’éloigne en milieu rural. «Toutes les compagnies forestières ont des contacts dans le monde», a souligné M. Dubé.

«C’est un peu le même problème avec la téléphonie cellulaire, il n’y a pas toujours de réseau. Je vais souvent à Montréal et je peux vous assurer que je n’ai pas toujours de réseau fiable tout le long du parcours», a-t-il ajouté. Le président de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup considère également que les enveloppes budgétaires prévues par les gouvernements pour améliorer Internet et la téléphonie cellulaire en région sont faibles. «C’est mieux que rien, ça prend un début à tout», a-t-il conclu.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Normal !

    Les entreprises de télécom sont toutes derrières vous... pour mieux
    vous faire les poches...

    Le gars du Belle téléphone - 2017-01-28 18:54